Catéchisme du diocèse de Sens/Premier dimanche du Carême, Du jeûne

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 116-118).

Premier Dimanche de Carême.
Du Jeûne.

D. Qui eſt-ce qui nous ordonne d’obſerver le Carême ?
R. C’eſt l’Egliſe.
D. Que portent ſes Commandemens ?
R. Quatre-Tems, Vigiles jeûneras, et le Carême entièrement.
Vendredi chair ne mangeras, ni le Samedi mêmement
.
D. Pourquoi l’Egliſe fait-elle obſerver le Carême ?
R. C’eſt, 1. pour nous faire ſouvenir de l’obligation de faire pénitence.

2. Pour honorer le Jeûne de Jeſus-Chriſt, qui pendant quarante jours ne prit aucune nourriture.
3. Pour nous préparer à la Fête de Pâques.
D. En quoi conſiſte le Jeûne que nous devons obſerver ?
R. Il conſiſte particulièrement à s’abſtenir de viande, et à ne faire qu’un repas, et par tolérance on permet une collation legere.
D. Le Jeûne etoit-il autrefois pratiqué de même ?
R. Autrefois il étoit bien plus ſévere : on ne mangeoit que des légumes, une fois le jour, vers le ſoir, et on pratiquoit d’autres auſtéritez.
D. Maintenant qu’eſt-ce que l’Egliſe déſire de nous ?
R. Elle déſire qu’avec l’abſtinence que nous obſervons, nous modérions auſſi notre ſommeil et nos
divertiſſemens ordinaires, et que nous vaquions aux bonnes œuvres.
D. Qu’elles ſont ces bonnes œuvres qu’elle nous recommande ?
R. L’aumône, la retraite, le ſilence, la priere, l’aſſiſtance aux Sermons.
D. L’Egliſe ordonne-t’elle d’autres Jeûnes que le Carême ?
R. Oüi, elle ordonne de jeûner la veille de certaines grandes Fêtes.
D. Et quels autres encore ?
R. Dans les quatre ſaiſons de l’année elle ordonne de jeûner trois jours en une ſemaine, le Mécredi, Vendredi, et Samedi ; c’eſt ce qu’on appelle Quatre-Tems.
D. Qu’ordonne-t’elle encore ?
R. De faire maigre, c’eſt-à-dire de s’abſtenir de viande, les Vendredis et Samedis de toute l’année.

Jeûne de Jeſus-Chriſt et tentation du Démon.
St Matthieu, chap. 4.
PRATIQUES. 1. Se priver pendant le Carême de quelques plaiſirs même permis.
2. Se confeſſer dès le commencement du Carême, pour ſantifier ſon jeûne, et ſe mieux préparer à la Fête de Pâques.
3. Ceux qui ne ſont pas encore obligez au jeûne à cauſe de leur jeuneſſe, pourraient jeûner une ou deux fois la ſemaine, à proportion de leurs forces.
4. Quand on a raiſon d’obtenir la diſpenſe du jeûne, y ſuppléer par des aumônes : cependant pratiquer du jeûne ce que l’on peut, et s’abſtenir de toute délicateſſe dans la nourriture.