Catéchisme du diocèse de Sens/Suite du baptême

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 52-54).

XXVII. Suite du Batême.

D. QUels ſont les effets du Batême en nous ?
R. 1. Il efface le péché.
2. Il donne la vie ſpirituelle.
3. Il fait enfant de dieu et de l’Egliſe.
4. Il imprime un caractere qui ne ſe perd point.
D. Quel péché le Batême efface-t’il ?

R. Il efface le péché originel, et tous les autres péchez qu’on auroit commis avant d’être batiſé.
D. Le Batême ôte-t’il auſſi les effets du péché originel, comme l’ignorance, la concupiſcence, la mort et les miſères.
R. Non, mais il donne des graces pour les vaincre, ou les ſupporter.
D. Comment le Batême donne-t’il la vie ſpirituelle ?
R. En ce qu’il donne la grace ſantifiante, qui eſt la vie de notre ame.
D. Comment le Batême nous fait-il enfans de dieu ?
R. C’eſt qu’en vertu de cette vie ſpirituelle que donne le Batême, dieu nous aime comme ſes enfans, et il nous donne droit à ſon héritage du Ciel.
D. Comment le Batême nous fait-il enfans de l’Egliſe ?
R. en nous donnant droit de participer à ſes biens ſpirituels, à ſes Sacremens et à ſes prieres.
D. Celui qui reçoit le Batême fait-il à dieu quelques promeſſes ?
R. Oüi, 1. De croire tous les Myſteres de notre Foi.
2. De renoncer au démon, à ſes pompes, et à ſes oeuvres.
D. Qu’eſt-ce que les pompes du démon ¿
R. Ce ſont les maximes et les vanités du monde.
D. Qu’eſt-ce que les oeuvres du démon ?
R. C’eſt le péché.
D. Mais les enfans ne font pas ces promeſſes, puiſqu'ils n’ont pas l’uſage de raiſon.
R. Le Parrein et la Marreine les font pour eux.
D. A quoi ſont obligés les Parreins et les Marreines ?
R. A veiller, au défaut des Peres et Meres, à l’inſtruſtion de ceux qu’ils ont preſentés au Batême.
D. Combien faut-il de péchés mortels pour perdre la grace du Batême ?

R. Il n’en faut qu’un ſeul.

Sortie d’Egypte, et paſſage de la Mer rouge, figure du Batême. Exod. chap. 13 et 14.
PRATIQUES. 1. Ceux qui ont conſervé la grace du Batême, devroient demander chaque jour à Dieu de mourir plutôt que de la perdre.
2. Se faire une fête particuliere du jour auquel on a été batiſé, communier ce jour là, ou le Dimanche ſuivant, faire quelque autre bonne oeuvre pour remercier Dieu de la grace qu’on a reçuë en ce jour.
3. Se mettre quelquefois à genoux auprès des Fonts Batiſmaux, pour y renouveller les promeſſes qu’on a faites à Dieu dans ſon Batême.