Catéchisme français et républicain/10

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
chez Debarle (p. 46-49).

PRIÈRE
républicaine


Gloire à Dieu seul !  ! salut à tous ceux qui l’adorent, sans hypocrisie, du fond de leur cœur ! Je suis leur frère et leur ami, quelles que soient leurs opinions.

Dieu de toute justice, être éternel, suprême, souverain arbitre de la destinée de tous les hommes ; toi qui es l’auteur de tout bien et de toute justice, pourrois-tu rejetter la prière d’hommes vertueux qui ne veulent que justice et liberté ?

Ah ! si notre cause est injuste, ne la défends pas. La prière de l’impie est un second péché ; c’est t’outrager que de te demander ce qui n’est pas conforme à ta volonté sainte ! mais si nous ne sommes à tes genoux que pour obtenir ce que tu nous commandes toi-même ; si nous te demandons que la puissance dont tu nous a revêtus soit favorable à nos vœux, prends sous ta protection sainte une nation généreuse, qui ne combat que pour l’égalité ; ôte à nos ennemis déraisonnables la ceforce criminelle de nous nuire ; brise les fers que ces cyclopes orgueilleux veulent nous forger.

Bénis le drapeau de l’union sous lequel nous voulons tous nous réunir pour obtenir notre indépendance.

Bénis les généreux Parisiens, qui, depuis quatre ans, exposent leur vie et leur fortune pour défendre leur patrie et la gloire.

Bénis les saintes phalanges de notre bouillante jeunesse qui brave la mort pour confondre les tyrans.

Bénis les familles respectables de ces vertueux enfans de la patrie, qui te prient de leur accorder victoire.

Bénis nos armées, nos assemblées, nos clubs et tous nos vertueux tionnairesfonctionnaires publics. Donne des lumières à nos législateurs, et des forces à nos ministres.

Ouvre les yeux de nos frères égarés ; fais que, rendus à la raison, ils rentrent paisiblement dans leurs foyers, pour jouir avec nous des précieux fruits de l’égalité, et pour chanter avec nous tes concerts, tes louanges dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il