Chansons et rondes enfantines/Où est la Marguerite ?

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Texte établi par Jean-Baptiste Weckerlin Garnier (pp. 58-59).


OÙ EST LA MARGUERITE

(CHANSON DE JEU)



\language "italiano"
\score {
\relative do' { 
<<
\new Staff  \with {
  instrumentName = #"CHANT"}
{
  \clef treble
  \key sib \major
  \time 2/4
  \tempo \markup  {\concat { "All " { \teeny \raise #0.6 "tto" } " moderato." }}
  \override Rest #'style = #'classical
  \autoBeamOff 
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
  \partial 8 fa8^\mf | sib sib sib do | sib4 do-> | re8 do sib la  | \break
  sol4. fa8 | sib8 sib sib do | sib4 do-> | re8^\markup \fontsize #-1 \italic {{ poco rit. }} do sol la | sib4~ sib8 \bar "||" \break
}
\addlyrics {
Où est la Mar -- gue -- rite_? 
Oh gai_! Oh gai_! Oh gai_! 
Où est la Mar -- gue -- rite_?
Oh gai, Franc ca -- va -- lier_! 
}
\new Staff  {
  \clef treble
  \key sib \major
  \time 2/4
  \partial 8 fa8_\mf | <sib re,>8[ <sib re,> <sib re,> <do mib,>] | <sib re,>4 <do fa,> | <re fa,>8[ <do fa,> <sib fa> <la fa>]  | \break
  <sol mib>4. <mib fa>8 | <sib' re,>[ <sib re,> <sib re,> <do mib,>] | <sib re,>4 <do sol do,> | << { re8 do sol la  } \\ { <fad re>4 <mib! do>4 } >> | <re sib'>~ <re sib'>8 \bar "||" \break
}
\new Staff  {
  \clef bass
  \key sib \major
  \time 2/4
  \override Rest #'style = #'classical
  \partial 8 r8 | sib,8[ fa' sib sol] | sib,8 fa' la-> fa | sib8[ mib re do]   | \break
  sib4( la) | sib,8[ fa' sib sol] | sib, fa' mib4-> | re^\markup \fontsize #-1 \italic {{ poco rit. }} \stemDown <fa! fa,!>4 | <fa sib,>~ <fa sib,>8 \bar "||" \break
}
>>
}
\layout{
  indent = 1\cm
  line-width = #120
  \set fontSize = #-1
  \override Score.BarNumber #'break-visibility = #'#(#f #f #f)
} %layout
\midi { }
} %score
\header { tagline = ##f}



Le principal personnage de cette chanson de jeu est le Cavalier. Les fillettes entourent une de leurs compagnes, qui s’accroupit ou se met à genoux, elles lui relèvent la jupe par-dessus la tête : c’est la Marguerite dans sa tour.

Le Cavalier chante :
Où est la Marguerite ?

Le Groupe lui répond :
Elle est dans son château,
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
Elle est dans son château,
Oh gai ! franc cavalier.

LE CAVALIER
Ne peut-on pas la voir ?
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
Ne peut-on pas la voir ?
Oh gai ! franc cavalier.

LE GROUPE
Les murs en sont trop hauts,
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
Les murs en sont trop hauts,
Oh gai ! franc cavalier.

LE CAVALIER (en emmenant une des fillettes du groupe)
J’en abattrai un’ pierr’,
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
J’en abattrai un’ pierr’,
Oh gai ! franc cavalier.

LE GROUPE
Un’ pierr’ ne suffit pas,
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
Un’ pierr’ ne suffit pas,
Oh gai ! franc cavalier.

LE CAVALIER (détachant une autre fillette du groupe)
J’en abattrai deux pierr’s
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
J’en abattrai deux pierr’s,
Oh gai ! franc cavalier.


LE GROUPE

Deux pierr’s ne suffis’nt pas,
Oh gai ! oh gai ! oh gai !
Deux pierr’s ne suffis’nt pas,
Oh gai ! franc cavalier.

Le Cavalier emmène successivement une troisième, une quatrième, une cinquième fillette du groupe. Quand il n’en reste plus qu’une à cacher, la Marguerite, le Cavalier dit :


Qu’est-ce qu’il y a là-dedans ?

LA FILLETTE
 
Un petit paquet de linge à blanchir.

LE CAVALIER
 
Je vais chercher mon petit couteau
pour l’ouvrir.

La jeune fille lâche la robe, et la Marguerite se sauve, poursuivie par le Cavalier, qui finit, comme de juste, par l’attraper.