Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Françoisette et Pierrot

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


FRANÇOISETTE ET PIERROT
____


Le matin, quand je me lève,
   Françoisette et Pierrot,
Le matin, quand je me lève,
J’aperçois la cheminée de ma douce.

La cheminée de ma maîtresse jolie
Me rend le cœur joyeux...

— Cinquante nuits j’ai été
Près de votre porte, vous n’en saviez rien.

Ce qui le plus me réjouissait
(C’était) le bruit de votre haleine, dans votre lit ;

Le bruit de votre haleine, ma douce jolie,
Me rend le cœur joyeux.

— Il y a longtemps que je serais mariée,
Si je ne craignais (d’avoir) méchant mari.

— Si vous avez peur (d’avoir) méchant mari,
Au nom de Dieu, prenez-moi.

Par mon pique et ma foi [1] ,
Voilà juré mon plus grand serment.

Voilà ces deux-ci mariés,
Et allés ensemble se coucher...

A coups de pieds, à (coups de) giffles,
On pousse Françoise jusqu’au seuil ;

A coup de pieds, il la chasse dehors,
Et lui fait faire profession de religieuse...

— « Si vous aviez peur (d’avoir) méchant mari,
Ah ! Ah ! vous voilà bien attrapée !


Gillette Coat. — Plestin-les-Gréves.
__________


  1. Espèce de juron atténué.