Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Le mari comme il n’y en pas

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE MARI COMME IL N’Y EN A PAS
____


Moi, j’ai eu un époux,
___Ma commère,
Moi, j’ai eu un époux,
Et ai, grâce à lui, mes aises.

   Il se lève avant le jour,
Et me laisse dans mon lit ;

   C’est lui qui berce l’enfant,
Et qui le couche en son berceau ;

   Qui souffle le feu et taille la soupe ;
Encore, quand je me lève, suis-je de méchante humeur.


   Des gouttes de soupe au lait
Il me donne souvent ;

   De l’eau-de-vie, dans un verre,
Du tabac, dans une tabatière...

   Combien est meilleure la condition
Du maître que celle du valet ?

   — Le maître porte le bonnet (de cocu),
C’est le valet qui en est cause.

    — Et combien est meilleur (le sort)
Du renard que (celui) du blaireau ?

   — Le blaireau fouit la terre,
Le renard étrangle la poule.


Chanté par Marguerite Philippe.
__________