Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Le meunier sans souci

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE MEUNIER SANS SOUCI
____


____Ça bonjour à vous, ma douce Yvonne,
____Diga dop top top tapa fara tarira
________Doura doura dop ! [1]
____Ça bonjour à vous, ma douce Yvonne,
____Et me voici venu ici.

   Vous prier de venir au pardon,
Pour vous mettre la joie au cœur.

   — Ce me serait trop grand honneur
Que d’aller pardonner si loin.

   — Trop grand honneur à vous ce ne serait point,
Puisque je suis venu à votre maison vous chercher.

   — Mettez votre cheval à l’écurie ;
Moi, je vais me parer :

   Venez en haut vous asseoir,
Et moi, je vais m’habiller ;

   Moi, je vais passer une jupe,
Pour aller avec vous au pardon.

   En revenant à la maison de là,
Je vous raconterai ma pensée ;

   Je vous raconterai mon sentiment :
Je désire entendre le vôtre.



   — Moi, je suis un des deux, des trois (jeunes gens)
Qui sont les garçons sans souci ;

   Un des trois et des quatre
Qui sont les garçons (amateurs) de belles équipées ;

   Moi, je n’ai souci de rien,
Si ce n’est de siffler et de chanter ;

   Si ce n’est de siffler et de chanter
De mettre mon moulin à moudre ;

   De mettre mon moulin à tourner,
Et d’étreindre des filles, parfois.


Lucas fils, meunier.
__________


  1. Ce refrain n’est qu’une onomatopée, qui a la prétention d’imiter ce qu’on est convenu d’appeler le tic tac du moulin.