Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Sur le pont de Nantes

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



SUR LE PONT DE NANTES
____


Quand j’étais sur le pont de Nantes,
________Lon la !
____A me divertir,
____Ma luron lurette,
____Ma luron lura !

Et moi de rencontrer ma maîtresse,
   Sur le pont à pleurer ;
Et de lui demander :
   — Qu’avez-vous à pleurer ?
Ma bague d’or, dit-elle,
   Est tombée dans la mer, ici,
— Que me donnerez-vous,
   Et j’irai l’attraper ?
— Cinquante écus, dit-elle,
   Je donnerai de bon cœur.
Et à la première plongeade,
   Il n’a rien vu ;
Et à la seconde plongeade,
   Le sable il a touché ;
Et à la troisième plongeade,
   La bague il a touché.
A la quatrième plongeade,
   Son cœur s’est noyé.
Sa mère était à la fenêtre,
   Qui le regardait :
— Et serait-il possible, dit-elle,
   Que mon fils soit noyé !
Sur la grève de Nantes,
   Son corps a été trouvé ;
Dans le cimetière de Nantes,
   Il a été enterré.
Sur le cœur du jeune homme,
   Un arbre a poussé ;
Sur le cœur de la jeune fille,
   Une rose a poussé,
Sur laquelle descend (se poser) tous les jours
   Le roi des oiseaux ;

Une rose des plus belles
   Sur sa tombe a poussé,
Au dire des jeunes gens,
   (C’est) là rose du bonheur.


Chanté par Jeanne Kerguiduf, à Taulé, 1850.
__________