Chefs-d’œuvre poétiques des dames françaises/La marquise de Tibergeon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LA MARQUISE DE TIBERGEON.


La marquise de Tibergeon, née de Sillery, est morte en 1735, dans un âge avancé. Plusieurs gens célèbres par leur esprit, et entre autres La Fontaine, ont donné beaucoup de louanges à cette muse.


CHANSON.


Tant doux plaisirs qu’offre la rêverie,
Jeux de l’esprit, riante oisiveté ;
Paisible oubli des peines de la vie,
Combien plaisez à mon âme ravie !
Je ne connois d’autre félicité.

On m’a bien dit ; Tant douce rêverie,
Jeux de l’esprit, riante oisiveté ;
Par trop souvent rendent l’ame attendrie :
C’étoit ainsi que vivoit Égérie
Avec Lisis ; il en a profité.

Moi, je réponds : Flatteuse rêverie,
Jeux de l’esprit, doux emploi du loisir
Font jusqu’ici le charme de ma vie.
Pour un Lisis devenir attendrie,
Peut-être encore est un plus doux plaisir.



COMMENT ON DOIT ÉCRIRE À SA MAÎTRESSE.


Non, ce n’est point en vers qu’un tendre amant s’exprime,
Il ne doit point rêver pour trouver ce qu’il dit ;
Et tout arrangement de mesure et de rime
Ote toujours au cœur ce qu’il donne à l’esprit.