Chefs-d’œuvre poétiques des dames françaises/Madame Pipelet, princesse de Salm-Dyck

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MADAME PIPELET,
PRINCESSE CONSTANCE DE SALM-DYCK.


Madame Pipelet (Constance-Marie de Théis) est née à Nantes en 1768, d’une famille distinguée. Mariée en 1789 à M. Pipelet, chirurgien-accoucheur à Paris, renommé dans son art, elle épousa en secondes noces, en 1802, le prince de Salm-Dyck. Madame Pipelet cultiva dès sa jeunesse les lettres et les arts. Outre ses poésies, qui sont nombreuses, pour la plupart d’un grand mérite, et dont la troisième édition a paru en 1835, on a d’elle Sapho, opéra lyrique ; Camille ou

Amitié et imprudence, drame ; plusieurs romans, et d’

Tous vos désirs ne sont-ils plus les nôtres ?
Vous plaire en tout n’est-il plus notre soin ?
Quoi ! séparer nos intérêts des vôtres…
La conséquence iroit un peu trop loin.

Sur ce qu’on fait, sur ce que l’on propose,
Passez-nous donc quelques mots superflus,
Ou désormais parlez-nous d’autre chose
Si vous voulez que nous n’en parlions plus.