Chronique d’une ancienne ville royale Dourdan/Appendice I

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

APPENDICE I

STATISTIQUE SOMMAIRE DE LA VILLE ET DES CANTONS


Dourdan est le chef-lieu de deux cantons du département de Seine-et-Oise :

Le canton de Dourdan nord,

Le canton de Dourdan sud.

Ces deux cantons réunis comprennent :

40 communes,

23,384 habitants,

53,421 hectares de superficie, dont 22,679 sont livrés à la culture, évaluation faite en 1867.

Ils faisaient d’abord partie de l’arrondissement d’Étampes ; ils ont été compris dans l’arrondissement de Rambouillet lors de la création de celui-ci. (Loi du 17 juillet 1811.)

Trois routes départementales traversent Dourdan : celle d’Arpajon à Rambouillet (no 6), — celle de Limours à Angerville (no 14), — celle de Dourdan à Auneau(no 60).

CANTON NORD.

Communes : 18. — Population : 11,044 habitants[1]. — Superficie : 21,883 hectares. — Contributions 311,473 fr. 30 c.

Communes. Population. Distance du ch-l. de canton.
Dourdan 2,914 de Rambouillet, 22 k.
de Versailles, 37
Angervilliers 354 9
Boissy-sous-Saint-Yon 747 16
Bonnelles 531 12
Breuillet 641 13
Breux 391 14
Bullion 830 12
La Celle-les-Bordes 691 15
Longvilliers 349 6
Rochefort 543 8
Roinville 572 2
Saint-Chéron 1,096 9
Saint-Cyr-sous-Dourdan 683 5
Saint-Maurice 342 12
Saint-Sulpice de Favières 245 15
Saint-Yon 229 15
Sermaise 549 6
Le Val Saint-Germain 564 7

CANTON SUD.

Communes : 22. — Population : 12,340 habitants[2]. — superficie : 31,538 hectares. — Contributions 315,362 fr. 71 c.

Communes Population. Distance du ch-l. de canton.
Ablis 1,001 14 k.
Allainville 334 12
Authon-la-Plaine 685 12
Boinville-le-Gaillard 346 13
Chatignonville 157 9
Clairefontaine 570 15
Corbreuse 561 7
Craches 145 18
La Forêt-le-Roi 320 7
Les Granges-le-Roi 426 3
Mérobert 433 15
Orphin 491 22
Orsonville 263 15
Paray-Douaville 262 15
Ponthévrard 187 10
Prunay-sous-Ablis 659 17
Richarville 264 7
Saint-Arnoult 1,261 8
Saint-Escobille 367 13
Saint-Martin de Brethencourt 640 8
Sainte-Mesme 649 5
Sonchamp 1,068 13

COMMUNE DE DOURDAN.

Le territoire communal est de 3,064 hectares 25 ares 65 centiares. Suivant le cadastre, qui remonte au commencement du siècle et dont plus d’un chiffre, aujourd’hui inexact, aurait besoin d’être révisé, on compte :

PROPRIÉTÉS NON BATIES IMPOSABLES :

Terres labourables 1,299 hect. 61 ares 15 cent.
Vignes 3 89 90
Jardins 28 6 15
Marais 15 37 5
Prés 51 57 60
Oseraies » 35 45
Bois 1,504 70 25
Terrains d’agrément » 55 5
Pièces d’eau » 49 30
Pépinières 1 6 35
Mares 3 52 15
Friches et pâtures 55 18 10
Meurgers » 4 75
Sol des propriétés bâties[3] 14 71 75
Total 2,979 hect. 15 ares 00 cent.

OBJETS NON IMPOSABLES.

Hospice, église, cimetière, chemins, places, rivières, etc 85 10 65
Total 3,064 hect. 25 ares 65 cent.

POPULATION DE DOURDAN.

D’après les recensements officiels, on compte :

Années. Habitants. Dans la ville. Dans les hameaux.
En 1726 2,025 » »
1816 2,592 » »
1821 2,620 » »
1831 2,555 2,393 162
1836 2,546 2,258 288
1841 2,635 2,383 252
1846 2,583 2,323 260
1851 2,430 2,197 233
1856 2,539 2,324 215
1861 2,676 hommes, 1,224 2,460 216
femmes, 1,452
1866 2,914 hommes, 1,390 2,697 217
femmes, 1,524
1869, plus de 3,000 » »

Le chiffre des naissances varie de 60 à 65 ; celui des décès de 75 à 80[4].

DÉTAIL DU RÔLE DES CONTRIBUTIONS DE DOURDAN (1869).

Nombre des contribuables, 1,206.
Montant des contributions foncières 26,193 fr. 54 c.
Plus, pour la part de la liste civile (forêt) 3,730 92
personnelles-mobilières 12,228 90
portes et fenêtres 6,477 34
Frais de confection du rôle 60 30
48,691 00

PATENTES.

Nombre des patentés, 243.
Montant des patentes 15,925 38

BUDGET DE LA VILLE DE DOURDAN.

Voici, par comparaison, les recettes ordinaires de la ville de Dourdan, depuis le commencement du siècle :

1800 4,176 fr. 39 c.
1810 3,917 28
1820 5,534 58
1830 7,542 98
1840 8,687 50
1850 14,698 67
1860 21,501 »
1870 36,765 91
Depuis 1860 :
Création de l’octroi, dont le produit net s’élève à 5,000 »
Augmentation des droits de permis de chasse[5] 300 »
Revenus du Parterre, acquis en 1863 3,500 »
Loyer de la gendarmerie 3,000 »
Impôt sur les chiens 1,300 »
Augmentation sur divers produits[6] 1,400 »
Les principales dépenses ordinaires portées au budget de 1869 sont :
Entretien des rues, etc. 5,000 fr.
Éclairage 3,400
Chemins vicinaux 6,000
Cantonniers 1,380
Instituteurs, frais d’école 8,130
Presbytère, cimetière, etc. 1,300
Fêtes publiques 800
Etc., etc.

Les dépenses, qui croissent, comme toujours, beaucoup plus rapidement que les recettes, forcent en général la ville de Dourdan à recourir à une imposition extraordinaire pour insuffisance de revenus. Le chiffre porté au budget de 1869 est de 4,728 fr. 31 c.

VALEUR VÉNALE ET PRIX DE FERMAGE PAR AN ET PAR HECTARE DES DIVERSES NATURES DE PROPRIÉTÉS.

 Valeur vénale. Taux moyen du fermage.
Terre labourable, 1re classe 4,000 fr. 100 fr.
2e classe 3,000 80
3e classe 1,200 45
Pré naturel, 1re classe 2,500 80
2e classe 1,800 55
3e classe 1,000 40
Bois taillis sous futaie, 1re classe 1,800 »
2e classe 1,400 »
3e classe 1,000 »

SALAIRE MOYEN D’UN BON JOURNALIER AGRICOLE.

Pendant la récolte : nourri 3 fr. ; — non nourri 4 fr.  50 c.
En temps ordinaire. 2 3 »

ADMINISTRATION. — SERVICES PUBLICS.

La ville est administrée par un maire, deux adjoints, un conseil municipal composé de vingt-un membres, élus tous les cinq ans.

Il n’y a plus qu’une seule paroisse, celle de Saint-Germain, desservie par un curé doyen et un vicaire en même temps chapelain de l’hospice.

Deux juges de paix, l’un pour le canton nord, l’autre pour le canton sud, résident et siégent à Dourdan avec leurs greffiers. — Arrêté du 3 brumaire an X (25 octobre 1801)[7].

Deux notaires ont à Dourdan leur étude et instrumentent chacun dans l’étendue d’un canton.

Il y a aussi deux huissiers.

Le service financier s’opère par :

Un Percepteur,

Un Receveur de l’Enregistrement,

Un Receveur à cheval des Contributions indirectes.

Un Octroi municipal sur les boissons, à raison de 0 fr. 01 centime par litre, a été créé en 1865 et s’administre par un traité avec la régie ; son produit brut en 1868 a été de 5,981 fr. 14 c.

Il y a à Dourdan :

Une Recette de Poste,

Un Garde-général des Forêts,

Deux Conducteurs des Ponts et Chaussées,

Deux agents voyers,

Un Maréchal des logis de gendarmerie et 5 hommes.

L’Instruction primaire est confiée :

Pour les Garçons, à un Instituteur,

Pour les Filles, à des Sœurs de Saint-Paul de Chartres qui sont aussi chargées de la Salle d’Asile.

Il existe en outre des Pensionnats et Externats :

1 pour les garçons,

3 pour les filles, dont un, dit Maison de la Communauté, est dirigé par les Sœurs de Saint-Paul et les deux autres ont des maîtresses laïques.

Des délégués cantonaux et communaux ont la surveillance des établissements scolaires.

Un hôpital-hospice possède 60 lits, dont 24 pour les vieillards infirmes de la commune ; 24 pour les malades de Dourdan et des paroisses de Saint-Escobille, Sainte-Mesme, Saint-Arnoult, Saint-Martin, et les Granges ; — 12 pour des enfants orphelins. Ses recettes ordinaires s’élèvent en 1869, à 18,798 fr. 95 c.

Le bureau de bienfaisance a un revenu de 11,817 francs.

Une Société de Secours mutuels et de Prévoyance, créée le 2 mars 1851, comptait, au 1er janvier 1869, 87 membres honoraires et 160 membres participants, et un avoir disponible de 4,605 fr. 91 c. Le total des recettes pour l’année 1868 était de 3,584 fr. 84 c. ; celui des dépenses de 2,451 fr. 55. Le fonds de retraite montait à 11,289 fr. 57 c.

Une Caisse d’Épargne, autorisée par décret impérial du 27 novembre 1859 et ouverte le 29 décembre 1860, a 16 directeurs dont 5 au moins membres du Conseil municipal. Le nombre des livrets au 1er janvier 1869 montait à 1,348 et le total des versements effectués en 1868 s’élevait à 152,734 fr. 03 c., y compris 11 transferts (2,916 fr. 03 c).

  1. En 1802, la population des 18 communes du canton nord était de 10,100 individus, et les contributions s’élevaient à 169,425 fr. 42 c. (Plus les patentes.)
  2. En 1802, pour les 22 communes du canton sud, le chiffre de la population était de 12,873 habitants ; celui des contributions, de 192,444 fr. 86 c. (Plus les patentes.)
  3. Le total des propriétés bâties est de 570.
  4. L’excédant du chiffre des décès tient au nombre assez considérable 1o d’enfants étrangers à la localité qui sont amenés en nourrice, et dont plusieurs meurent en bas âge ; 2o de personnes âgées qui quittent la campagne pour se retirer à Dourdan ; 3o de malades étrangers à la commune qui meurent à l’hospice.
  5. Ils donnent 830 fr. au compte de 1868.
  6. La rétribution scolaire des garçons est de 2,945 fr. 75 c., au compte de 1868, et celle des filles, de 797 fr. 25 c. — Évaluation des prestations, 4,400 fr. — Places et marché, 6,000 fr. — Stationnement des voitures, 600 fr. — Attribution sur les patentes, 683 fr. 43 c. — Location des boucs, 751 fr. — Concessions au cimetière, 1,500 fr., etc.
  7. Dourdan a perdu son tribunal de commerce, par décret impérial du 9 décembre 1854, et relève aujourd’hui du tribunal civil de Rambouillet, jugeant commercialement. Le tribunal de commerce de Dourdan paraissait pourtant avoir une utilité réelle : pendant les dix dernières années de son existence, le chiffre des numéros du répertoire avait atteint 4206, ce qui donnait une moyenne annuelle de 421 affaires.