Coran Savary/070

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Claude-Étienne Savary.
Dufour (2p. 344-346).






LES ORDRES.


donné à la mecque, composé de 44 versets
______


Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


On a interrogé le prophète sur les châtimens à venir.

Les infidèles ne trouveront point d’abri contre eux.

Dieu est l’auteur. Il possède les degrés célestes.

Par eux les anges et Gabriel monteront vers son trône au jour du jugement, dont la durée sera de cinquante mille ans.

Souffre avec patience et gaieté.

Ils voient la punition dans le lointain ;

Mais nous la voyons qui s’avance.

Un jour le ciel sera semblable à l’argent fondu.

Les montagnes ressembleront à des amas de laine agitée par les vents.

L’ami n’interrogera point son ami ;

Cependant ils se verront.

Le méchant voudrait se racheter des peines de ce jour ; au prix de ses enfans,

Au prix de son épouse, de son frère,

Des parens qui le chérissaient,

Au prix du genre humain, et ensuite les délivrer eux-mêmes.

Vains souhaits ! les gouffres de l’enfer

Se saisiront de leur proie.

Ils revendiqueront le lâche et l’infidèle,

Et le riche qui aura été avare.

La nature mit dans le cœur de l’homme l’impatience.

Dans l’adversité il devient timide ;

Dans la prospérité il est dur et avare.

Mais ceux qui persévèrent dans la prière,

Qui donnent la portion prescrite de leurs biens,

A l’indigent qui sollicite et à celui que la honte retient ;

Ceux qui confessent la vérité du jour du jugement ;

Qui évitent avec soin de mériter le courroux du ciel,

Dont personne ne peut se croire à l’abri ;

Ceux qui gardent la continence ;

Qui n’ont de commerce qu’avec leurs femmes et leurs esclaves (car la loi leur accorde ce droit,

Et celui qui porte ses désirs au-delà est coupable) ;

Ceux qui sont fidèles à leurs sermens et à leurs traités ;

Qui, dans leurs témoignages, ne s’écartent jamais de la vérité ;

Ceux qui accomplissent avec zèle la prière ;

Seront environnés de gloire dans le jardin de délices.

Pourquoi les incrédules, le regard baissé, passent-ils rapidement devant toi,

A droite, à gauche, rassemblés en troupes ?

Espèrent-ils rentrer dans le séjour des voluptés ?

Non sans doute. Ils savent de quoi ils ont été créés.

Je ne jure point par le Souverain de l’orient et de l’occident,

Que nous pouvons leur substituer un peuple meilleur qu’eux, et que rien ne mettrait obstacle à notre volonté.

Laisse-les consumer leur vie dans les disputes frivoles ; le jour dont on les menace les y surprendra.

Dans ce jour, ils s’élanceront de leurs tombeaux avec la même promptitude qu’ils courent se ranger sous les drapeaux militaires.

Leurs yeux seront timidement baissés. L’opprobre les couvrira. Tel est le jour qui leur est annoncé.