Coups d’ailes/Le retour de l’Aiglon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 63-64).

Le retour de l’Aiglon

La France redemandera
les restes de l’Aiglon.
(Les journaux)


Enfin, ô petit duc, tu t’en reviens chez toi,
De clocher en clocher porté par la victoire ;
Tu t’en reviens dormir dans un tombeau de roi,
Enfant dont le nom seul refait toute une histoire.

Et c’est nous qui marchons sans demander pourquoi,
Soldats dont l’existence est un long offertoire,
Nous tous pour qui mourir est un acte de foi,
C’est nous qui t’avons pris, dans un souffle de gloire !


Va, petit, ils ont fui cette fois, c’est certain ;
Et Chanteclerc pourra, dans le bleu du matin.
Lancer comme jadis sa chanson d’espérance.

Et toi, pour qui l’Autriche est l’immense tombeau,
Aux plaines de Wagram repose en paix, Flambeau
L’Aiglon revient planer sous le ciel de la France.