Coups d’ailes/Les semeurs

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 145-148).

Les semeurs


Semez toujours, les gâs,
Le grain qui donnera la vie !
Ne vous arrêtez pas ;
Car vous semez pour la patrie !

Le sol est bon, chez nous.
Tant d’autres, dans l’histoire,
S’y sont mis à genoux
Pour prier et pleurer ! Le sol est un ciboire…


Allons, jetez-y chaque jour,
Les graines qui sont l’espérance.
Du haut du ciel, avec amour,
Les anges veilleront sur la riche semence.

Vous la verrez grandir
Sous vos yeux, dans la plaine.
Et tout notre avenir
Est là, dans cette graine.

Ensemencez les champs
De votre « geste auguste ».
Quand viendront les « couchants »,
Vous vous reposerez alors, comme le juste.

Mais pas avant, amis ;
Chez nous, l’ouvrage presse.
Laissez les endormis
Vivre de leur paresse.


Semez sous le grand ciel
Le grain dont on fera l’hostie.
Pour qu’un jour, à l’autel.
On vous offre l’Eucharistie.

Nous voulons tous du pain,
Donnez-le nous, gens de la ferme !
Vous avez dans la main
Les plus belles moissons en germe,

Oh ! semer, c’est bien dur.
Mais lorsque vous jetez les graines dans la terre,
Aussi, par je ne sais quel sublime mystère,
Vous semez dans l’azur !