Coups d’ailes/Prière du soir

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 105-106).

Prière du soir


L’ombre emplit toute la chapelle ;
Les moines s’en viennent prier.
On dirait un frôlement d’aile
Qui se brise sur le palier.

Et dans la nuit les voix s’élèvent,
Graves comme des voix de saints.
Moines, chantez ! nos âmes rêvent
Aux accords des concerts divins.


Moines, chantez dans le silence :
Vous nous ouvrez un coin du ciel.
Le coeur retrouve l’espérance
Au souvenir de l’éternel.

L’orgue s’est tu ; l’hymne à la Vierge
S’est envolée auprès de Dieu.
À l’autel se consume un cierge
Que reflète le vitrail bleu.

On récite les litanies :
« Omnes sancti », disent les voix.
Oh ! les plus douces harmonies
Enchantent mon âme à la fois.

Moines, redites les louanges
De ces chevaliers au cœur pur ;
Au-dessus de vos fronts, les anges
Étendent leurs ailes d’azur.