Mozilla.svg

Cours d’agriculture (Rozier)/ALTHEA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome premierp. 424-425).


ALTHEA. (Voyez Guimauve)


ALTHEA, ou Rose de Chine ou de Cayenne. M. Tournefort place cet arbrisseau dans la section sixième de la première classe, qui comprend les fleurs d’une seule pièce, faites en forme de cloche, du fond de laquelle s’élève un pistil qui se change en un fruit composé de plusieurs capsules ; & d’après Bauhin, il l’appelle althæa frutescens folio rotondiore incano. M. le chevalier Von Linné le place dans la monadelphie polyandrie, & le nomme lavatera triloba.

Fleur, d’une seule pièce, en forme de cloche, évasée par le haut, & arrondie par sa base ; elle est profondément découpée en cinq parties ; chaque fleur a un double calice ; l’extérieur d’une seule pièce, presque divisé en trois ; les découpures obtuses & courtes ; l’intérieur d’une seule pièce, presque découpé en cinq, aiguës & droites ; les calices ne tombent point avec la fleur. Les étamines sont rassemblées comme sur un cylindre, & implantées sur la base de la corolle ; les anthères ont la forme d’un rein.

Fruit ; plusieurs capsules réunies contre un réceptacle en manière de colonne. Les semences ont la forme d’un rein, & ont une petite aigrette.

Feuilles, varient beaucoup pour leur forme. Elles sont en forme de cœur alongé, découpées en trois ou en cinq lanières, dentelées sur leurs bords, blanchâtres en dessous & vertes en dessus.

Racine, ligneuse, pivotante, & très-fibreuse.

Port. Cet arbrisseau s’élève à la hauteur de cinq à six pieds, & quelquefois jusqu’à dix dans nos provinces méridionales ; il se garnit de beaucoup de petites branches, qu’il faut retrancher pour lui donner plus de grâce, & il est susceptible de prendre toutes les formes qu’on veut lui donner, soit en espalier, soit en gobelet, soit pour recouvrir de petits berceaux. Les fleurs naissent des aisselles des feuilles ; elles varient beaucoup pour leurs couleurs, non pas sur le même pied, mais sur des pieds différens. On en cultive de gris de lin, de rouge foncé, de blanches, &c. Peut-être parviendroit-on, à force de soins, de semis & de bonne culture, à rendre la fleur double. Suivant le climat, elle paroît depuis le commencement du mois de Septembre jusqu’en Novembre. Cet arbrisseau tient une place distinguée pour les bosquets d’automne.

On lui attribue assez communément, en médecine, les mêmes propriétés qu’aux autres plantes malvacées, c’est-à-dire, d’être mucilagineux & émollient.