Mozilla.svg

Cours d’agriculture (Rozier)/ANTENNE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome premierp. 570).
◄  ANONIS
ANTHÈRE  ►


ANTENNE. La plus grande partie des insectes porte à la tête des espèces de cornes auxquelles les naturalises, ont donné le nom d’antennes. Ces antennes varient, soit pour la forme, la grosseur, la longueur, le nombre des articulations, selon les genres, les espèces, & le sexe des insectes.

Quelques observations qu’aient faites jusqu’ici les naturalistes, ils n’ont point encore découvert de quelle utilité sont les antennes aux insectes : dans le genre des araignées, elles sont l’organe de la génération des mâles. Au moment de l’accouplement, on voit sortir de leur extrémité un tubercule charnu & humide, que le mâle applique contre la vulve de la femelle ; mais qui rentre & disparoît dès que l’accouplement est terminé. Bien des insectes s’en servent comme de bras, qu’ils portent en avant pour être avertis des obstacles qui s’opposent à la direction de leur marche ; d’autres, comme les araignées, pour saisir leur proie. Les mâles des abeilles, des guêpes, flattent avec les antennes leurs femelles, lorsqu’ils veulent en approcher.

Dans tous les insectes les antennes sont très-mobiles sur leur base ; elles se plient en différens sens, au moyen de plusieurs articulations. M. D. L.