Mozilla.svg

Cours d’agriculture (Rozier)/ASTRES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome secondp. 53-54).
◄  ASTER
ASTRINGENT  ►


ASTRES. Mot générique que l’on applique communément aux étoiles fixes, aux planètes, aux comètes, en un mot, à tous les corps célestes. Cependant il paroît ne convenir proprement qu’à ceux qui ont leur lumière propre, & qui ne l’empruntent d’aucun autre, comme le soleil & les étoiles fixes.

S’il est un article qui, au premier coup d’œil, paroisse étranger au but que nous nous sommes proposé dans cet Ouvrage, c’est celui que nous traitons à présent ; mais qu’on se souvienne qu’il n’est pas moins essentiel souvent de détruire une erreur accréditée, que d’enseigner une vérité nouvelle. Quelle plus ridicule erreur, que celle de l’influence des astres ! & combien n’est-elle pas répandue ! Le cultivateur ignorant & plein de préjugés, ajoute plus de confiance dans ces astres, dans leurs dispositions, que dans les météores qui l’environnent, & dont l’influence est réelle, parce que leur action est directe & prochaine. La lune, qui n’abandonne jamais notre terre, qui suit fidellement ses révolutions, a bien une action marquée sur notre air & sur notre mer, & cette action influe jusqu’à un certain point sur tous les êtres animés de ce globe ; mais combien cette influence est petite ! Que doit donc être celle des autres planètes plus éloignées de nous, & celle des astres, que des espaces immenses & incommensurables rendent presqu’invisibles ?

À l’article Almanach, nous avons déjà recommandé aux curés & aux gens instruits qui habitent les campagnes, de tâcher, par la voie de la persuasion, de détruire insensiblement dans l’esprit des paysans, l’erreur de l’influence des astres. Nous renouvelons ici nos instances. Instruire de paroles & d’exemples, tel est leur devoir. Nous ne répéterons donc pas ici ce que nous avons dit au mot Almanach ; nous y renvoyons, de même qu’à ceux de Lune & d’Influence. M. M.