Cours d’agriculture (Rozier)/CAMPANIFORME

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome secondp. 542-543).


CAMPANIFORME, Botanique. M. Tournefort a donné ce nom à une classe de fleurs simples, monopétales, régulières, dont toutes les parties de la corolle sont coupées uniformément, & placées à égale distance d’un centre commun, de manière qu’elles affectent une figure symétrique & régulière dans leur contour, imitant une cloche. (Voyez aux mots Corolle & Fleurs, le dessin d’une fleur campaniforme). Dans chaque fleur campaniforme, on distingue trois parties : l’entrée, c’est le côté le plus évasé ; le corps ; & le fond, c’est celui par lequel la fleur adhère au calice. Elles varient par rapport à leur figure ; & cette variété a fourni plusieurs sections à M. Tournefort pour sa première classe ; les campaniformes proprement dites, qui sont à peu près également égalées dans toutes leurs parties, comme la mandragore, la bella-dona ; les campaniformes tabulées ont le corps plus alongé & le fond plus étroit ; les évasées ont le fond beaucoup plus étroit que l’entrée ; celles enfin que l’on nomme en grelot, ont l’entrée plus étroite que le corps & le fond, comme la bruyère. M. M.