Cours d’agriculture (Rozier)/JACOBÉE ou HERBE DE SAINT JACQUES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome cinquièmep. 732-733).


Rozier - Cours d’agriculture, tome 6, pl. 3, jacobée.png

JACOBÉE ou HERBE DE SAINT JACQUES. (Voyez Planche I„ tome VI). Tournefort la classe dans la première section de la quatorzième classe destinée aux herbes à fleur en rayons, & à semences aigrettées, & il l’appelle : Jacobœa vulgaris laciniata ; von-Linné la nomme ((Senecio jacobœa((, & la classe dans la syngénésie poligamie superflue.

Fleur. Le disque est composé d’un amas de fleurons hermaphrodites B, divisé en cinq dentelures ; à la circonférence sont placés les demi fleurons C, dont l’extrémité est ronde. Ils sont rassemblés ainsi que les fleurons dans un calice D, & portés sur un placenta commun E. Le calice est divisé en plusieurs feuilles étroites, égales qui se rabattent lors de la maturité de la graine.

Fruit. Semences ovales, couronnées d’une aigrette simple. ; une de ces semences est représentée en F avec le pistil qui l’a nourrie, & la figure G offre la graine arrivée à sa perfection, & garnie de son aigrette.

Feuilles ailées, en manière de lyre, les déchirures découpées inégalement.

Racine A, fibreuse, blanchâtre.

Port. Tiges hautes environ de deux pieds, cylindriques, cannelées, lisses ou légèrement cotonneuses ; les fleurs jaunes au sommet, disposées en panicules ; les feuilles alternativement placées sur les tiges.

Lieux. Les pâturages & terrains humides, sur-tout dans les provinces méridionales ; elle est vivace, fleurit depuis mai jusqu’en août.

Propriétés. L’herbe a une odeur aromatique, légère, d’une saveur amère, un peu austère, ainsi que les feuilles, toute la plante est vulnéraire & détersive. Les feuilles accélèrent l’expectoration dans la toux catarrhale, & l’asthme pituiteux.

Usages. En cataplasmes, en infusion, en décoctions.