Cours d’agriculture (Rozier)/JEUNE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome sixièmep. 100-101).
◄  JETER
JONQUILLE  ►


JEUNE. Faire jeuner un arbre. Expression nouvelle, introduite dans la pratique du jardinage par M. l’abbé de Schabol. Voici comme il s’explique : « C’est une invention nouvelle pour empêcher qu’un arbre ne s’emporte tout d’un côté, tandis que l’autre côté ne profite point, & au contraire dépérit. On y remédie en ôtant toute la nourriture & la bonne terre au côté trop en embonpoint, mettant à la place de la terre maigre ou du sable de ravine, pendant qu’on fume & qu’on engraisse bien le côté maigre : de plus, on courbe un peu fortement toutes les branches du côté tros gras, & on laisse en liberté entière le côté maigre. Voilà ce qu’on appelle faire jeûner les arbres, & leur faire pratiquer l’abstinence & la diète ; c’est ainsi que sans tourmenter les arbres qui ne se mettent pas à fruit, sans en couper les racines, & les mutiler en cent façons, suivant l’usage, on parvient à leur faire porter du fruit ».