Cours d’agriculture (Rozier)/LOTIER CULTIVÉ ou POIS-CAFÉ

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


LOTIER CULTIVÉ ou POIS-CAFÉ (Lotus tetragonolobus,) famille des légumineuses.

Fleurs, grandes, rouges, solitaires, pédonculées ; très-jolies feuilles, ternées, avec deux stipules, nombreuses.

Fruit, gousse oblongue, cylindrique, ou presque anguleuse, contenant plusieurs semences rondes, de couleur blanche et du volume d’un grain de vesce.

Port, tige d’un pied à dix-huit pouces, couchée.

Durée, annuelle.

Lieu, la Sicile.

Culture. On sème cette plante au mois d’avril, en pleine terre dans tous les sols, par rayons ou par touffes comme les pois.

Usages. On mange ses semences en petits pois verts. On donne le feuillage aux animaux ; mais le principal usage de cette plante est de remplacer le café par ses semences mûres et torréfiées, lesquelles mises en poudre et infusées comme le café, le remplacent à dose double. J’ai fait semer un assez grand carré de ce pois-café pour en obtenir les semences nécessaires à l’approvisionnement de notre maison de commerce ; et, sans qu’on ait eu la pensée d’en faire faire un mets ou d’en faire du café, je me suis convaincu par moi-même, en ouvrant la gousse et en mangeant les semences crues dans l’état où elles sont recommandées pour être mangées en pois verts, qu’elles étoient fort sucrées et tendres. Les gousses sont longues, nombreuses et contiennent beaucoup de semences ; la culture de cette plante est très-facile et toujours productive ; elle est peu difficile sur le choix de la terre, et en même temps qu’elle promet des pois-cafés, elle plaît par la beauté de ses fleurs qui l’avoient fait placer depuis long-lemps au nombre des fleurs d’ornement. On la cultive en Allemagne comme légume ; et ce n’est que depuis peu d’années qu’on la considère, en France, comme plante économique. (Tollard, aîné.)