Cours d’agriculture (Rozier)/MACERON, ou PERSIL DE MACÉDOINE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome sixièmep. 353-354).


Rozier - Cours d’agriculture, tome 6, pl. 8, macéron.png

MACERON, ou PERSIL DE MACÉDOINE. (Voyez Planche VIII, page 293) Tournefort le place dans la troisième section de la septième classe destinée aux fleurs en ombelle, dont le calice devient un fruit arrondi & un peu épais, & l’appelle hipposelinum theophrasti, vel smyrnium dioscoridis. Von Linné le classe dans la pentandrie digynie, & le nomme Smyrnium olusatrum.

Fleur. En rose, disposée en ombelle. D représente une fleur séparée, composée de cinq pétales C, recourbés par leur sommet, attachés par leur base sur les bords du calice alternativement avec les divisions. B représente le calice, contenant le pistil divisé en deux. Les étamines, au nombre de cinq, sont placées sur le bord du calice, en opposition à chacune de ces divisions, & alternativement avec les pétales, comme en le voit en D.

Fruit Composé de deux graines F en forme de croissant, convexe d’un côté, à trois cannelures, aplaties de l’autre, & portées par le même pédoncule.

Feuilles. Elles embrassent la tige par leur base, & elles sont deux fois trois à trois ; celles des tiges, portées sur des pétioles seulement trois à trois, sont dentées sur leurs bords en manière de scie.

Racine. A. En forme de navet, brune à l’extérieur, blanche en-dedans.

Port. Tiges environ de trois pieds de hauteur, rameuses, cannelées, un peu rougeâtres ; l’ombelle naît au sommet, les rayons de l’ombelle générale sont d’inégale grandeur, & l’ombelle partielle est droite ; les feuilles sont placées alternativement sur les tiges.

Lieu. Les provinces méridionales de France, l’Italie ; dans les terreins naturellement humides, cultivé dans les jardins ; la plante subsiste deux années.

Propriétés. La racine est âcre, amère, ainsi que les semences ; toutes deux sont apéritives, carminatives & diurétiques.

Usages. On ne se sert que de la racine & de la semence, sur-tout de la racine ; elle entre dans les ptisanes & apozèmes pour purifier le sang ; on peut substituer les feuilles à celles du persil pour l’usage des cuisines.