Cours d’agriculture (Rozier)/PANICAUT ou CHARDON ROLAND, ou CHARDON À CENT TÊTES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome septièmep. 400-401).


Rozier - Cours d’agriculture, tome 7, pl. 7, panicaut.png

PANICAUT ou CHARDON ROLAND, ou CHARDON À CENT TÊTES, (Voyez Planche VII.) Tournefort le place dans la neuvième section de la septième classe des herbes à fleurs en rose & en ombelle, ramassées en forme de tête arrondie, & il l’appelle eryngium vulgare ; von-Linné le nomme eryngium campestre, & le classe dans la pentandrie digynie.

Fleur B ; représentée de face en B ; la corolle composée de cinq pétales égaux, placés sur le bord du calice C, en opposition avec ses divisions ; D représente la même fleur vue de profil, la saillie des étamines hors de la corolle, & la place qu’occupe l’enveloppe partielle E… Si les pétales n’étoient pas repliés sur eux-mêmes F, ils seroient presque de la longueur des étamines, & leur saillie n’auroit pas lieu. Les cinq étamines sont posées sur le bord du calice : le pistil est composé de deux styles ; on le voit dans le calice G, formé d’un tube d’une seule pièce à cinq grandes divisions.

Fruit ; ovale, se divisant en deux parties ou semences H, appliquées l’une sur l’autre, convexes, striées extérieurement, aplaties intérieurement.

Feuilles ; composées, dures, d’un vert foncé, avec de fortes nervures blanchâtres ; celles des tiges les embrassent par leur base & sont plusieurs fois ailées. Celles qui partent des racines sont portées par des pétioles, & leurs folioles sont subdivisées en trois, celles de l’extrémité courent sur le pétiole, & chaque dentelure est terminée par une épine jaunâtre.

Racine A ; longue, rameuse, molle, blanche à l’intérieur noirâtre en dehors.

Port ; tige herbacée, droite, striée, rameuse, de la hauteur d’un pied ou deux ; un grand nombre de fleurs damassées au sommet, en têtes arrondies & verdâtres, imitant des têtes de chardon ; les feuilles alternativement placées sur les tiges. L’enveloppe commune est composée de huit à douze feuilles, grandes, découpées, épineuses ; les enveloppes partielles sont composées d’une seule écaille qui accompagne chaque fleur.

Lieu ; les terrains incultes, les bords des chemins. La plante est vivace, fleurit en juillet & en août.

Propriétés ; légèrement aromatique ; racine inodore, d’une saveur douce & un peu âcre. Toute la plante est diurétique & emménagogue. La racine est plus employée que les autres parties ; on la donne en décoction.