Cours d’agriculture (Rozier)/RÉGLISSE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome huitièmep. 563-564).


RÉGLISSE. (la) Tournefort la place dans la première section de la dixième classe qui renferme les herbes à fleur de plusieurs pièces irrégulières & en papillon, & dont le pistil devient une gousse courte & à une seule loge ; il l’appelle Glycyrrhiza glabra & germanica, Radice repente. Von Linné la classe dans la diadelphie décandrie, & la nomme Glycyrrhiza glabra.

Rozier - Cours d’agriculture, tome 8, pl. 36, réglisse.png

Fleur papilionacée, (voyez Planche XXXVI, page 463,) composée de l’étendard B, de deux ailes C, de la carenne D, 84 des parties sexuelles E. Celles-ci consistent en dix étamines & un pistil ; celui-ci est composé du germe & d’un stigmate hémisphérique ; toutes les parties de la fleur sont rassemblées dans le calice F, lequel est un tube médiocre d’une seule pièce, divisé en cinq dents linéaires…

Fruit G ; légume à deux valves H, formant une seule loge, dans laquelle sont renfermées les deux semences I, & plus souvent une seule semence en forme de rein.

Feuilles ; ailées, terminées par une foliole impaire, 84 portées sur un pétiole ; les folioles ovales & pointues.

Racine k, rameuse, rampante, traçante, jaune en dedans, roussâtre en dehors.

Port ; tiges de trois pieds & plus, branchues, ligneuses ; les fleurs naissant des aisselles des feuilles portées par des pédicules, rassemblées en épi ; les feuilles sont placées alternativement sur les tiges.

Lieu ; l’Italie, le Languedoc, les jardins. Les tiges meurent chaque année ; il en repousse de nouvelles par le pied : fleurit en juin & juillet. Elle est aussi commune dans les environs de Damas, que la fougère l’est en France.

Propriétés ; la racine facilite l’expectoration, ne calme pas sensiblement la soif & la chaleur des premières voies, ne fatigue point l’estomac, y développe peu d’air, constipe légèrement, convient dans la toux essentielle, la toux catarrhale, l’asthme pituiteux ; employée intérieurement & extérieurement, elle diminue & quelquefois guérit la dartre qui ne tient d’aucun virus. L’extrait de réglisse jouit des mêmes propriétés.

Usages ; la racine sèche & mondée, soumise à la mastication, depuis demi-dragme jusqu’à une once ; pulvérisée, depuis quinze grains jusqu’à deux dragmes, incorporée avec un sirop ; racine sèche, mondée & concassée, depuis demi-dragme jusqu’à une once, en macération dans cinq onces d’eau.

On doit substituer cette racine mondée aux hochets que l’on donne aux enfans lors de la dentition.