Cours d’agriculture (Rozier)/RÉSÉDA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome huitièmep. 590-591).


RÉSÉDA. Tournefort le place dans la première section de la neuvième classe, qui comprend les herbes à fleurs de plusieurs pièces irrégulières & anomales, dont le pistil devient un fruit à une seule loge ; il le nomme Reseda odorata ; Von-Linné lui conserve la même dénomination, & le classe dans la dodécandrie trigynie.

Fleur ; composée de plusieurs pétales inégaux, dont un est chargé de miel, & quelques-uns divisés en trois ; un nectar composé d’une glande produite par le réceptacle, placée entre les étamines & le pétale supérieur ; le calice d’une seule pièce, n’est pas plus long que les pétales.

Fruit ; capsule renflée, anguleuse ; les semences en forme de rein, attachées aux angles de la capsule.

Feuilles entières, à trois lobes, & la culture fait beaucoup varier leur forme.

Racine ; grêle, longue, peu fibreuse.

Port. La plupart de ses tiges sont couchées sur terre çà & là, & ne se relèvent que dans la partie qui porte les fleurs ; les fleurs sont disposées en grappe au sommet, & les feuilles alternativement placées sur les tiges.

Lieu ; originaire d’Égypte, cultivé dans les jardins ; la plante est annuelle, & bonne, si on la sème avant l’hiver, & qu’on la garantisse des gelées.

Culture. Ce n’est ni pour la forme, ni pour la couleur que cette plante est recherchée dans les jardins ; son odeur douce, suave, & que von-Linné nomme d’ambroisie, mérite qu’on en prenne soin. En effet, une plate-bande plantée en réséda exhale au loin, & sur-tout vers le soir, le parfum le plus délicieux ; elle présente un phénomène assez singulier ; si on la sème dans un terrain sablonneux & peu engraissé, elle n’a point d’odeur ; au contraire, son parfum est très-exalté si la graine est semée dans un sol léger & très-riche par les engrais & par le terreau.

Ceux qui désirent avoir de bonne heure cette plante en fleur, sèment dans des pots ou des terrines, sa graine au mois d’août ou de septembre, suivant le climat, & les tiennent pendant la saison rigoureuse à l’abri des gelées ; au printemps les jeunes plantes sont déposées & plantées séparément à demeure ; il est facile de prolonger leur durée, il suffit de retrancher les fleurs dès qu’elles ont passé & de ne pas les laisser grainer. Cette opération est minutieuse & longue ; il est bien plus simple de semer à plusieurs époques différentes pendant le printemps & pendant l’été, & on aura des résédas en fleurs & très-odorans jusqu’aux gelées.