Cours d’agriculture (Rozier)/ROQUETTE SAUVAGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome huitièmep. 620).


Rozier - Cours d’agriculture, tome 8, pl. 39, roquette sauvage.png

ROQUETTE SAUVAGE. (Pl. XXXIX, page 599.) Tournefort la place dans la cinquième section de la cinquième classe des herbes à fleur de plusieurs pièces régulières en croix, dont le pistil devient une silique, & il l’appelle Eruca tenuifolia, perennis, flore luteo. Von-Linné la classe dans la tetradynamie siliqueuse, & la nomme Sisymbrium tenuifolium.

Fleur ; composée de quatre pétales B disposés en croix. Les étamines C, dont deux plus courtes que les quatre autres & que le pistil D qui est au milieu des étamines.

Fruit. Des siliques E succèdent au pistil ; elles sont longues, menues, anguleuses, & renferment une quantité de semences F presque rondes.

Feuilles, découpées en manière de cornes de cerf assez irrégulièrement, étroites, lisses.

Racine A, en forme de fuseau, très pivotante.

Port, Tige haute depuis 12 jusqu’à 36 pouces, suivant la nature du sol. Elle se divise en plusieurs rameaux au sommet desquels naissent les fleurs, & ces rameaux s’allongent à mesure que les fleurs se développent, de manière que cette plante reste fleurie pendant tout l’été & une partie de l’automne. Les rameaux & les feuilles sont alternativement placés sur la tige.

Lieu, les champs, qu’elle infeste, sur-tout dans les provinces du midi, sur les murs, parmi les cailloux ; la plante est vivace.

Propriétés. L’odeur des feuilles est aromatique & très-forte, leur saveur âcre, piquante, accompagnée de chaleur. La plante est employée utilement contre le scorbut, accélère la sécrétion des urines. Sa semence supplée la moutarde. (Consultez ce mot)

Lorsque la plante est encore tendre, les troupeaux mangent les feuilles & les sommités des tiges, mais ensuite il les dédaignent. Les abeilles aiment singulièrement ses fleurs & y trouvent une abondante récolte dans une saison où la disette des autres fleurs dans les champs est assez grande, surtout dans les provinces du midi. Si on laisse grainer & mûrir sur place cette plante parasite, on ne peut plus la détruire. Elle résiste au froid comme à la plus grande sécheresse.