Mozilla.svg

Cycle/La Brahmine

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CycleAlphonse Lemerre, éditeur4 (p. 222).
◄  À Marie
LA BRAHMINE
(Traduit de Vyasa)


Belle comme Lackmî, la déesse immortelle,
La vierge Sàvitri devint grande comme elle ;
Treize ans elle grandit en beautés, en vertus,
La merveilleuse enfant aux doux yeux de lotus ;
Enfin l’heure lui vint d’être une fiancée,
Et les hommes, épris de sa taille élancée,
De ses bras arrondis et semblables à l’or,
Murmuraient : « Quel héros gagnera ce trésor ?
Ô belle forme étincelante !
De l’éclat du jeune âge elle est comme brûlante. »