Mozilla.svg

Cycle/La Descente des Marins

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CycleAlphonse Lemerre, éditeur4 (p. 231).
La Descente des Marins



À Brest, en abordant sur un bateau de France,
Je vis ces mots briller, au quai de Recouvrance :
Aux arrivants tant désirés !

Et les bruns matelots embrassés par leurs mères,
Par leurs aïeuls blanchis sur vingt plages amères,
S’attablaient, d’amis entourés. —
 
Salut aux bras ouverts, inscrit sur une porte,
Moi-même à mon pays, dans mon cœur, je l’apporte,
Aux chers absents tant désirés !