Description de la Chine (La Haye)/De leur Rhétorique

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Scheuerlee (3p. 327-328).


De leur rhétorique.


Leur rhétorique est de même toute naturelle. Ils connaissent peu de règles propres à orner et à embellir un discours. Ils en ont cependant, mais l’imitation leur tient presque toujours lieu de préceptes. Ils se contentent de lire des pièces d’éloquence, d’y remarquer les traits les plus capables de frapper les esprits, et de faire l’impression qu’ils souhaitent : et c’est sur ces modèles qu’ils se forment dans la composition de leurs discours.

Au reste leur éloquence ne consiste point dans un certain arrangement de périodes ; mais dans des expressions vives, dans de nobles métaphores, dans des comparaisons hardies, et principalement dans des maximes et des sentences tirées des anciens sages, et qui exprimées d’un style vif, concis, et mystérieux, renferment beaucoup de sens et différentes pensées en très peu de paroles.