100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Béthisy (rue)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Béthisy (rue).

Commence aux rues Boucher, no 11, et des Bourdonnais, no 1 ; finit aux rues de la Monnaie, no 32, et du Roule, no 2. Le dernier impair est 21 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 109 m. — 4e arrondissement ; les impairs sont du quartier du Louvre ; les pairs, du quartier Saint-Honoré.

Elle se prolongeait autrefois jusqu’à la rue de l’Arbre-Sec. En 1300, la partie située entre cette voie publique et les rues de la Monnaie et du Roule, se nommait rue au Comte de Pontis ; le poète Guillot dit en vieux style : rue au Quens de Pontis. La deuxième partie, à peu près à la même époque, était désignée sous le nom de la Charpenterie. En 1416, ces deux parties réunies avaient la même dénomination de rue Béthisy.

Jacques de Béthisy, avocat au parlement de Paris, y possédait alors un hôtel. — Une décision ministérielle du 18 vendémiaire an VI, signée Letourneux, avait fixé la moindre largeur de cette voie publique à 8 m. Cette moindre largeur a été portée à 10 m., en vertu d’une ordonnance royale du 29 avril 1839. Les maisons nos 11 et 21 sont alignées ; les propriétés du côté des numéros pairs sont soumises à un retranchement qui varie de 2 m. 20 c. à 3 m. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

Plusieurs historiens ont prétendu que la maison no 20 avait remplacé la partie de l’hôtel où l’amiral de Coligny fut assassiné ; c’est une erreur que nous constatons ici. Nous parlerons du meurtre de l’amiral à l’article de la rue des Fossés-St-Germain-l’Auxerrois.