100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Barre-du-Bec (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Barre-du-Bec (rue).

Commence à la rue de la Verrerie, nos 42 et 46 ; finit aux rues Neuve-Saint-Merri, no 1, et Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, no 53. Le dernier impair est 29 ; le dernier pair, 16. Sa longueur et de 118 m. — 7e arrondissement, les impairs sont du quartier Sainte-Avoie ; les pairs, du quartier du Marché-Saint-Jean.

Elle est ainsi nommée de l’abbé du Bec, qui avait sa barre ou siège de justice dans cette rue, à l’endroit où nous voyons aujourd’hui la maison no 19. — Par arrêt du conseil, en date du 10 mai 1677, le roi ordonna que la rue Barre-du-Bec serait élargie. — Une décision ministérielle du 15 floréal an V, signée Benezech, fixa la moindre largeur de cette voie publique à 10 m. Cette moindre largeur a été portée à 13 m. 50 c., par une ordonnance royale du 28 juin 1826. En vertu d’une autre ordonnance, à la date du 28 mai 1843, l’exécution immédiate des alignements de la rue Barre-du-Bec, au droit des maisons nos 3, 17, 19, 21, 23, 25, 27 et 29, est déclarée d’utilité publique. En conséquence, le préfet de la Seine est autorisé à acquérir, soit à l’amiable, soit par voie d’expropriation, les portions de ces propriétés qui doivent être réunies au sol de ladite rue. Les maisons nos 1, 9, 11, 13, 15 ; 2, 2 bis, et partie de celle no 4, sont alignées. — Égout et conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).