100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Breteuil (rue de)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Breteuil (rue de).

Commence à la rue Royale, nos 16 et 18 ; finit aux rues Vaucanson, no 1, et Conté, no 3. Le dernier impair est 11 ; le dernier pair, 6. Sa longueur est de 59 m. — 6e arrondissement, quartier Saint-Martin-des-Champs.

Elle a été ouverte vers 1780, sur les terrains dépendant du prieuré de Saint-Martin-des-Champs. Cette rue doit sa dénomination à M. Élizabeth-Théodore le Tonnelier de Breteuil, prêtre du diocèse de Paris et prieur-commandataire du prieuré de Saint-Martin-des-Champs (voyez Martin, place de l’ancien Marché Saint-). — Une décision ministérielle, en date du 3 décembre 1814, signée l’abbé de Montesquiou, fixa la largeur de cette voie publique à 6 m. En vertu d’une ordonnance royale du 14 janvier 1829, la moindre largeur de la rue de Breteuil est portée à 7 m. Il résulte de l’alignement arrêté, que l’impasse Saint-Martin sera confondue dans la rue de Breteuil, lors de la démolition de la maison no 18 de la rue Royale. Les constructions du côté droit de la rue de Breteuil sont presque toutes à l’alignement. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).