100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Enghien (rue d’)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Enghien (rue d’).

Commence à la rue du Faubourg-Saint-Denis, nos 49 et 51 ; finit à la rue du Faubourg-Poissonnière, nos 20 et 22. Le dernier impair est 41 ; le dernier pair, 40. Sa longueur est de 414 m. — 3e arrondissement, quartier du Faubourg-Poissonnière.

Autorisée et dénommée par lettres-patentes du 8 août 1783, cette rue n’était point encore ouverte en 1791 ; elle le fut en 1792 sur une largeur de 9 m. 74 c. (voyez l’article de la rue de l’Échiquier). À cette époque on lui donna le nom de rue de Mably, en mémoire de Gabriel Bonnot de Mably, ancien chanoine de l’église abbatiale de l’île Barbe, né à Grenoble le 14 mars 1709, mort à Paris le 23 avril 1785. En vertu d’un arrêté préfectoral du 27 avril 1814, elle reprit la dénomination de rue d’Enghien. Louis-Antoine-Henri de Bourbon, duc d’Enghien, fils de Louis-Henri-Joseph de Bourbon et de Louise-Thérèse-Mathilde d’Orléans, naquit à Chantilly le 2 août 1772 ; condamné à mort, il périt fusillé dans les fossés du château de Vincennes. — Une décision ministérielle à la date du 8 juillet 1821, a maintenu la largeur primitive de la rue d’Enghien. Les constructions riveraines sont alignées, à l’exception de celle qui porte le no 2. — Égoût du côté des rues d’Hauteville et du Faubourg-Poissonnière. — Conduite d’eau entre le passage des Petites-Écuries et la rue d’Hauteville. — Éclairage au gaz (compe Française).