100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Fer-à-Moulin (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Fer-à-Moulin (rue du).

Commence aux rues du Jardin-du-Roi, no 1, et des Fossés-Saint-Marcel, no 2 ; finit à la rue Mouffetard, nos 189 et 191. Le dernier impair est 5 ; le dernier pair, 38. Sa longueur est de 423 m. — 12e arrondissement, quartier Saint-Marcel.

Cette rue, qui faisait partie du bourg Saint-Marcel, fut construite au XIIe siècle. Elle porta quelque temps après le nom de rue au Comte-de-Boulogne, en raison des seigneurs de Boulogne qui possédaient un hôtel en cet endroit. Selon Sauval, elle a pris aussi la dénomination de rue de Richebourg, qu’elle a communiquée à un petit pont sur la Bièvre, nommé depuis pont aux Tripes. En 1713, cette rue divisée en deux parties avait deux dénominations : la première partie comprise entre la rue du Jardin-du-Roi et celle du Pont-aux-Biches, se nommait rue des Morts, parce qu’elle longeait le cimetière de Clamart ; la deuxième partie s’appelait rue Permoulin ; nous croyons que ce nom lui venait d’un propriétaire. En 1780, le nom de rue des Morts fut changé en celui de rue Muette ou de la Muette, et la dénomination de Permoulin fut remplacée parcelle de Fer-à-Moulin. À cette époque les marchandises destinées à l’hôpital général, arrivant ordinairement par eau, étaient déchargées sur un port situé près de la Gare. Pour les transporter à la maison Scipion, qui servait d’entrepôt à cet hôpital, on était obligé de prendre par la barrière Saint-Victor et de remonter ensuite plusieurs rues tortueuses du faubourg Saint-Marcel. Pour abréger la longueur du chemin, les administrateurs résolurent d’élargir la rue de la Muette, qui alors ne pouvait servir qu’aux piétons. À cet effet, ils proposèrent à l’administration de l’Hôtel-Dieu de leur laisser prendre sur le cimetière de Clamart autant de terrain qu’il leur serait nécessaire, pour donner à ladite ruelle 24 pieds de largeur, leur offrant en échange la même contenance à prendre sur l’emplacement qui leur appartenait, et qui était situé en face de la maison Scipion. Des lettres-patentes autorisèrent ainsi cet échange ; — « Louis, etc… — Article 1er. Approuvons et autorisons l’échange des terrains convenu entre les administrateurs de l’hôpital général de Paris, et les administrateurs de l’Hôtel-Dieu de la même ville, pour être exécuté aux clauses charges et conditions portées en leurs délibérations des 30 août, 5 septembre 1781 et 12 juin 1782. — Art. 2e. Il sera formé au lieu de la ruelle dite de la Muette, une nouvelle rue de même nom, pour l’établissement de laquelle il sera ajouté à l’emplacement et largeur actuelle de la d. ruelle, une lisière à prendre sur le terrain du cimetière de Clamart et sur celui appartenant à l’hôpital général, telle et ainsi qu’il est figuré au plan attaché sous le contr’scel des présentes, pour donner à la d. rue de ce côté, un alignement droit dans toute sa longueur, depuis la rue Saint-Victor (aujourd’hui du Jardin-du-Roi) jusqu’à la rue devant Scipion, et 24 pieds de largeur, etc. Donné à Versailles, le 14e jour de mars de l’an de grâce 1783, et de notre règne le 9e. Signé Louis. » — Une décision ministérielle du 8 nivôse an IX, signée Chaptal, a fixé la largeur de ces deux voies publiques à 10 m. En 1806, lors du nouveau numérotage de Paris, elles furent réunies sous la seule et même dénomination de rue du Fer-à-Moulin. Une partie de la propriété no 5, la maison no 6 et le mur de clôture du cimetière de Clamart sont à l’alignement. — Égout entre les rues du Pont-aux-Biches et Mouffetard. — Conduite d’eau.