Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Laurent (marché Saint-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurent (marché Saint-).

Situé entre les rues Saint-Laurent et Neuve-Chabrol. — 5e arrondissement, quartier du Faubourg-Saint-Denis.

Il a été construit en 1836, sur une partie de l’ancienne foire Saint-Laurent dont nous rappelons l’origine. — Louis-le-Gros avait accordé à la léproserie de Saint-Lazare le droit de foire. Ce droit fut confirmé par Louis-le-Jeune. En 1181, Philippe-Auguste acheta cette foire et la transféra aux halles, dans le territoire de Champeaux. Ce roi, dans l’acte d’acquisition, accorda à Saint-Lazare un jour de foire dans le local de Saint-Laurent. Dans la suite, la durée de cette dernière foire fut augmentée ; au lieu d’un jour elle en eut huit, puis quinze. Les prêtres de la Mission, qui prirent la place des religieux de Saint-Lazare, obtinrent au mois d’octobre 1661 des lettres-patentes, qui les confirmèrent dans la possession de cette foire et dans tous les droits et privilèges qui y étaient attachés. Ces religieux consacrèrent à cet objet un emplacement de cinq arpents entourés de murs, où ils firent construire des boutiques et ouvrir des rues bordées d’arbres. Cette foire durait trois mois, depuis le 1er juillet jusqu’au 30 septembre. Abandonnée en 1775, cette foire fut rétablie le 17 août 1778, eut la vogue pendant quelques années, puis fut supprimée vers 1789. Le terrain qu’elle occupait resta vague jusqu’en 1826. À cette époque, madame la baronne de Bellecôte, propriétaire de cet emplacement, fit ouvrir, sans autorisation, deux rues qui portent aujourd’hui les noms de Neuve-Chabrol et du Marché-Saint-Laurent. En 1835, on commença la construction d’un marché de comestibles d’après les dessins de M. Philippon, architecte. Cet établissement, qui se compose d’un corps de halle de 43 m. 35 c. de longueur sur 14 m. 25 c. de largeur, a été inauguré le 9 août 1836.