Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Malar (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Malar (rue).

Commence au quai d’Orsay ; finit à la rue Saint-Dominique, nos 186 et 188. Le dernier impair est 21 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 261 m. — 10e arrondissement, quartier des Invalides.

Partie comprise entre les rues Saint-Dominique et de l’Université. — Une ordonnance royale du 11 septembre 1816, porte : « Article 1er. La dame Tiby, veuve Malar, est autorisée à ouvrir une rue sur le terrain dont elle est propriétaire, et qui est situé entre les rues Saint-Dominique et de l’Université. — Art. 2e. Cette autorisation n’est accordée qu’à la charge par la dite dame Malar, de donner à la rue à ouvrir une largeur de dix mètres, ainsi qu’il est prescrit par la déclaration du 10 avril 1783, et de se conformer aux autres règlements sur la grande voirie de Paris, etc. » Cette ordonnance reçut immédiatement son exécution. — Le prolongement depuis la rue de l’Université jusqu’à la rue de la Triperie, a été effectué en 1829, sur les terrains provenant de l’île des Cygnes, et appartenant à la ville de Paris. Enfin, le prolongement jusqu’au quai a été ouvert en 1832. Ces deux prolongements ont 15 m. de largeur.