100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Pères (passage des Petits-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Pères (passage des Petits-).

Commence aux rues Neuve-des-Petits-Champs, no 2, et des Petits-Pères, no 3 ; finit à la place des Petits-Pères. Le dernier impair est 9 ; le dernier pair, 8. Sa longueur est de 68 m. — 3e arrondissement, quartier du Mail.

Des lettres-patentes du 13 décembre 1777, registrées au parlement le 19 juin 1779, autorisèrent Mathias Pasquier, maître maçon, entrepreneur de bâtiments, à ouvrir sur l’emplacement de l’Hôtel de la Ferrière, dont il avait fait l’acquisition, un cul-de-sac de 22 pieds de large du côté de la rue Neuve-des-Petits-Champs, et de 12 pieds à son extrémité du côté de la cour du couvent des Religieux-Augustins-Réformés, dits Petits-Pères. Ces lettres-patentes qui approuvèrent le traité passé entre le sieur Pasquier et les Religieux-Augustins, reçurent leur exécution au mois d’août 1779, et on donna au nouveau percement le nom de passage des Petits-Pères, qu’il conserve encore aujourd’hui. — Une décision ministérielle du 3 fructidor an IX, signée Chaptal, a fixé la largeur de ce passage à 7 m. dans toute son étendue. Les constructions riveraines sont alignées, sauf les deux encoignures de la place qui devront reculer chacune de 1 m. 50 c. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).