100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Palais-Royal (théâtre du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Palais-Royal (théâtre du).

Situé dans le Palais-Royal. — 2e arrondissement, quartier du Palais-Royal.

En 1784, un sieur de Beaujolais fit construire au Palais-Royal une salle de spectacle à laquelle il donna son nom. Ce théâtre fut d’abord occupé par de grandes marionnettes qui furent remplacées par des enfants. À ceux-ci succédèrent des acteurs véritables qui, sur la scène ne jouaient que la pantomime, tandis que leurs camarades placés dans les coulisses parlaient et chantaient pour eux. La singularité de ce spectacle eut un grand succès ; mademoiselle Montansier vint s’installer en 1790 dans cette salle qui prit le nom de théâtre des Variétés. On y jouait alors l’opéra, la tragédie et la comédie ; ce théâtre fut fermé en 1793 ; bientôt rouvert sous le titre de théâtre de la Montagne, il reprit, en 1795, celui de théâtre des Variétés. Brunet et Tiercelin y attiraient constamment la foule. Les comédiens français et ceux de l’Opéra-Comique en conçurent une telle jalousie qu’ils sollicitèrent et obtinrent un décret impérial qui obligeait les directeurs des Variétés à quitter, au 1er janvier 1807, la salle du Palais-Royal. Depuis ce jour jusqu’au 14 juin suivant où ils prirent possession de la salle du boulevart Montmartre (voyez théâtre des Variétés), les acteurs donnèrent des représentations sur le théâtre de la Cité. La salle Montansier fut successivement occupée par des danseurs de corde, des marionnettes et des chiens savants. Vers 1814, on y ouvrit un café. Dans cet établissement connu sous le nom de café de la Paix, on jouait de petits vaudevilles devant les consommateurs. MM. Dormeuil et Poirson obtinrent en 1831 le privilège d’un nouveau théâtre. L’architecte Guerchy reconstruisit l’ancienne salle Montansier, qui prit le nom de théâtre du Palais-Royal, et fut inaugurée le 6 juin 1831. Placé dans un quartier très riche, grâce aussi au talent de ses acteurs, ce théâtre n’a pas cessé de jouir de la faveur du public. La salle contient 930 places dont les prix sont ainsi fixés en 1844 : Stalles, loges de balcon et avant-scène, 5 fr. ; loges de face et stalles d’orchestre, 4 fr. ; 1res galeries et avant-scène des 2mes, 3 fr. ; baignoires, 1res loges de côté, 2me balcon et 1res découvertes, 2 fr. 50 c. ; 3mes loges, 2 fr. ; 2mes loges, 1 fr. 50 c. ; parterre, 1 fr. 25 c.