Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Seine (rue de)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Seine (rue de).

Commence au quai Malaquais, no 1 ; finit aux rues du Petit-Lion, no 18, et du Petit-Bourbon, no 2. Le dernier impair est 101 ; le dernier pair, 72. Sa longueur est de 678 m. — De 1 à 83 et de 2 à 60, 10e arrondissement, quartier de la Monnaie ; le surplus dépend du 11e arrondissement, quartier du Luxembourg.

Partie comprise entre le quai Malaquais et la rue de Buci. — Ce n’était anciennement qu’un chemin nommé chemin du Pré-aux-Clercs, de la porte de Buci à la Seine, de la porte de Buci au Pré-aux-Clercs. Vers 1510, on la nomma rue de Seine. Cette voie publique ne fut pavée qu’en 1545. Sauval nous apprend qu’elle porta le nom de Dauphine, en raison de l’hôtel Dauphin qui avait été habité par Louis de Bourbon, dauphin d’Auvergne. — Une décision ministérielle du 23 germinal an IX, signée Chaptal, fixa la largeur de cette rue à 12 m.

Partie comprise entre la rue de Buci et celles du Petit-Lion et du Petit-Bourbon. — Dès l’année 1662, on avait conçu le projet de prolonger la rue de Seine jusqu’à la rue de Tournon. Un avis du bureau de la Ville du 16 juillet de cette année nous en fournit la preuve. Dans les lettres-patentes du 22 avril 1769, il est dit : « Nous nous réservons d’ordonner par la suite une communication de la rue de Seine avec la rue de Tournon, qui se trouvent l’une et l’autre dans la même direction vers notre palais dit Luxembourg. » — Cette amélioration reçut un commencement d’exécution sous le consulat.

« Extrait des registres des délibérations des Consuls de la république. — Saint-Cloud le 17 vendémiaire an XI. — Les Consuls de la république, sur le rapport du ministre de l’intérieur, arrêtent ce qui suit : Article 1er. Les maisons qui existent sur l’alignement du prolongement de la rue de Tournon à la rue de Seine, et qui ont été condamnées par mesure de voirie, ainsi que les bâtiments qui se trouvent compris dans le plan adopté pour la formation d’une place demi-circulaire, en avant du portail de l’église paroissiale de Saint-Sulpice, seront achetés et démolis dans le cours de six mois, etc… — Art. 2e. À cet effet, la commune de Paris fournira annuellement, sur le produit de l’octroi, jusqu’à concurrence de 100,000 fr, etc. Le premier consul, signé Bonaparte. » Ce prolongement ne fut point alors exécuté.

« Au palais des Tuileries, le 21 février 1811 : — Napoléon, etc… Nous avons décrété et décrétons… Article 31e. Le prolongement de la rue de Tournon et la formation de la place Saint-Sulpice seront achevés dans le cours de 1811. » — Ce percement fut terminé à la fin de cette année, mais seulement jusqu’à la rue des Boucheries. L’année suivante il atteignit la rue de Buci, et fut confondu avec la rue de Seine dont il prit la dénomination. — Une décision ministérielle du 28 février 1818 a fixé la moindre largeur de cette partie de rue à 12 m.

Propriété no 1, alignée ; 3, retranchement réduit 40 c. ; de 5 à 11, ret. 60 c. à 70 c. ; 13, alignée ; de 15 à 31, ret. 40 c. à 57 c. ; de 33 à 39, ret. 28 c. à 40 c. ; 41, alignée ; 43, 45, redress. ; 47, alignée ; 49, 51, ret. 20 c. à 43 c. ; 53, alignée ; de 55 à 59, redress. ; de 61 à 95, alignées ; 97, ret. réduit 1 m. 20 c. ; 99, ret. réduit 2 m. ; 101, ret. réduit 2 m. 80 c. ; 2, ret. réduit 4 m. 30 c. ; 4, ret. réduit 3 m. 70 c. ; 6, ret. réduit 2 m. 30 c. ; 8, ret. réduit 1 m. 80 c. ; de 10 à 14 bis, alignées ; de 16 à 36, ret. 3 m. 20 c. à 3 m. 80 c. ; de 38 à 44, seront supprimées pour la formation d’une place sur ce point ; 46, alignée ; de 48 à 52, ret. 3 m. 33 c. à 3 m. 60 c. ; de 54 à la fin, alignées. — Égout dans toute l’étendue. — Conduite d’eau : 1o entre le quai et la rue Mazarine ; 2o depuis la rue des Boucheries jusqu’à celle du Petit-Lion. — Éclairage au gaz (compe Française).

Dans la 2e partie de la rue de Seine ont été confondues : 1o la rue du Brave, qui communiquait de la rue des Quatre-Vents à celle du Petit-Lion. Son étymologie est inconnue ; 2o l’impasse des Quatre-Vents qui avait son entrée dans la rue du même nom. Elle aboutissait à la foire Saint-Germain.