100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Soufflot (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Soufflot (rue).

Commence à la place du Panthéon ; finit à la rue Saint-Jacques, no 149. Le dernier impair est 3 ; le dernier pair, 10. Sa longueur est de 83 m.12e arrondissement, quartier Saint-Jacques.

Le plan annexé aux lettres-patentes de 1757, relatives à la construction de l’église Sainte-Geneviève et à la formation de ses abords, ne fait pas mention de cette rue. Cependant elle a été exécutée quelques années après sur l’emplacement d’une partie du collége de Lisieux. (Voir pour l’historique de ce collége l’article de la rue Jean-de-Beauvais.) Jaillot indique cette voie publique, mais sans dénomination. Le plan de Verniquet la désigne sous le nom de rue du Panthéon français. Le 24 frimaire an XIII, le ministre de l’intérieur Champagny approuva le prolongement de cette voie publique jusqu’au jardin du Luxembourg. La largeur de ce percement était fixée à 12 m. En 1807, la rue qui fait l’objet du présent article portait le nom de rue Soufflot. — Conformément à une décision ministérielle du 13 juin de la même année, la largeur de cette voie publique est déterminée ainsi qu’il suit, savoir : à 37 m. 56 c. à son entrée par la place, et à 31 m. du côté de la rue Saint-Jacques. Les propriétés nos 1, 3, 3 bis et 10 ne sont pas soumises à retranchement. — Une ordonnance royale du 9 août 1826 porte : « Article 1er. Il sera ouvert dans notre bonne ville de Paris 1o une rue de 14 m. de largeur en prolongement de la rue Soufflot, dans l’axe de l’église Sainte-Geneviève, depuis la rue Saint-Jacques jusqu’au jardin du Luxembourg. La portion de ladite rue, comprise entre la rue d’Enfer et le Luxembourg, sera plantée d’arbres et fermée la nuit par une grille, etc… » — En vertu d’une loi du 2 juillet 1844, relative à l’amélioration des abords du Panthéon, le prolongement de la rue Soufflot doit être exécuté en quatre années, à partir de la promulgation de cette loi.

Jacques-Germain Soufflot, célèbre architecte, naquit à Irancy, près d’Auxerre, en 1714. Dès son enfance il manifesta un penchant si prononcé pour l’architecture, que son père, qui s’était d’abord opposé à sa vocation, le laissa bientôt libre de la suivre. Il lui donna les meilleurs maîtres, et l’envoya en Italie pour étudier les œuvres des grands artistes. — Après trois années de laborieuses études à Rome, Soufflot envoya à Lyon son esquisse pour le dôme de l’église des Chartreux. Ce projet avait été reconnu tellement supérieur à tous les autres, qu’il fut adopté par acclamations. La ville de Lyon chargea bientôt l’artiste, dont elle avait apprécié le mérite, de construire l’Hôtel du Change, la Salle de Spectacle et l’Hôtel-Dieu. Soufflot mit le sceau à sa réputation en élevant la basilique de Sainte-Geneviève, connue aujourd’hui sous le nom de Panthéon. Nommé intendant des bâtiments du roi, Soufflot mourut le 29 août 1781.