100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Temple (boulevart du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Temple (boulevart du).

Commence aux rues des Filles-du-Calvaire, no 29, et des Fossés-du-Temple, no 1 ; finit aux rues du Temple, no 108 bis, et du Faubourg-du-Temple, no 2. Le dernier impair est 49 ; le dernier pair, 92. Sa longueur est de 527 m.6e arrondissement, quartier du Temple.

La formation de ce boulevart a été ordonnée par un arrêt du conseil du 7 juin 1656. Situé près de l’enclos du Temple, ce boulevart en a retenu la dénomination. La largeur de la chaussée est de 20 m. Les constructions qui bordent le côté gauche de cette voie publique sont établies à 2 m. de distance du centre des arbres de la contr’allée et ne devront subir aucun retranchement. Celles qui longent le côté opposé ont été élevées d’après un alignement en plusieurs lignes qui donnent à ce boulevart une largeur irrégulière. Les maisons nos 30, 32, 86, 88 et 92, sont seules soumises à retranchement. Une ordonnance royale du 17 août 1825 a consacré les dispositions qui précèdent. — Bassin d’égout. — Conduite d’eau entre la rue de Saintonge et le passage Vendôme. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).

Le boulevart du Temple rappelle de tristes souvenirs. Le 28 juillet 1835, le roi, entouré de ses fils, de ses maréchaux et de plusieurs ministres, passait la revue de la garde nationale. Le cortège arrivait devant le jardin Turc ; tout-à-coup le bruit d’une décharge se fait entendre. Un maréchal de France tombe mort, des officiers supérieurs, des femmes, des enfants sont frappés. Un hasard providentiel sauva le roi. La maison où Fieschi avait placé ses batteries meurtrières a été reconstruite en 1842 ; elle porte aujourd’hui le no 50.