100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Victoire (rue de la)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Victoire (rue de la).

Commence à la rue du Faubourg-Montmartre, nos 51 et 53 ; finit à la rue de la Chaussée-d’Antin, nos 62 et 64. Le dernier impair est 47 ; le dernier pair, 61. Sa longueur est de 630 m.2e arrondissement, quartier de la Chaussée-d’Antin.

Vers 1680, c’était la ruellette aux marais des Porcherons. En 1734, la ruelle des Postes. Plus tard elle prit le nom de rue Chantereine.

« Séance du 8 nivôse an VI. — L’administration centrale du Département considérant qu’il est de son devoir de faire disparaître tous les signes de royauté qui peuvent encore se trouver dans son arrondissement. Voulant aussi consacrer le triomphe des armées françaises par un de ces monuments qui rappèlent la simplicité des mœurs antiques. Ouï le commissaire du Pouvoir Exécutif, arrête que la rue Chantereine prendra le nom de rue de la Victoire. » (Registre 18, page 86.) — Une décision ministérielle en date du 3 ventôse an X, signée Chaptal, fixa la largeur de cette voie publique à 8 m. En 1816, elle reprit le nom de rue Chantereine.

« Paris, le 25 novembre 1833. Monsieur le préfet. J’ai pris connaissance de la lettre du 21 octobre dernier, par laquelle vous proposez de rendre à la rue Chantereine le nom de rue de la Victoire, qu’elle reçut de l’autorité municipale, à l’époque où Napoléon, général en chef de l’armée d’Italie, vint habiter l’hôtel qu’il possédait dans cette rue, lorsqu’il apporta au Directoire le traité de Campo-Formio. Cette dénomination, qu’elle a conservée jusqu’en 1816, était un hommage rendu à la mémoire d’un grand homme, et je ne puis qu’applaudir à la proposition que vous avez faite de la rétablir. Recevez, etc… Le ministre du commerce et des travaux publics ; signé A. Thiers. » — Les constructions riveraines sont alignées, à l’exception de la maison no 39, et de la propriété située sur le côté des numéros pairs, à l’encoignure de la rue de la Chaussée-d’Antin. — Portion d’égout. — Conduite d’eau dans plusieurs parties. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

L’hôtel que possédait autrefois le général Bonaparte se trouve aujourd’hui compris dans le magnifique établissement connu sous le nom de Néothermes, et portant le no 48.