Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ABANDONNEMENT

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 8).
◄  ABANDON
ABANDONNER  ►

☞ ABANDONNEMENT. s. m. Délaissement ; Etat, situation d’une personne délaissée. On le dit également de la personne qui abandonne, & de la chose abandonnée. Il est dans un abandonnement général. Abandonnement de biens. Dans la désertion & l’abandonnement général de ses amis, il se livre tout entier aux chagrins & aux réflexions de la solitude. S. Evr. Derelictio.

Il se met aussi pour Résignation, vertu pour laquelle nous nous remettons de tout entre les mains & à la conduite de Dieu. A moins d’un abandonnement entier dans la main de Dieu, la vie se passe dans le mécontentement & dans l’amertume. Ab. d. l. Tr.

☞ ABANDONNEMENT, quand il est mis sans régime, signifie par extension, prostitution, déréglement excessif dans la conduite, dans les mœurs. Vivre dans l’abandonnement. Le pécheur est dans un grand abandonnement lorsqu’il ne sent plus de remords.

☞ ABANDONNEMENT de biens, terme de Palais, en général, est un acte par lequel un débiteur cede & abandonne à ses créanciers généralement tous ses biens, meubles & immeubles, de quelque nature qu’ils soient, pour être vendus, & le prix provenant de la vente distribué entre les créanciers, selon le privilége d’un chacun d’eux, ou l’ordre de leurs hypothèques. Ferr. Cet abandonnement est volontaire ou forcé. Le volontaire, est un contrat fait pardevant Notaire entre un débiteur & ses créanciers, par lequel il leur cede & abandonne tous ses biens, à l’effet de demeurer quitte envers eux, quand bien même ces biens, par l’événement, ne seroient pas suffisans pour acquitter totalement le débiteur envers eux. Ce contrat doit être accordé & accepté par les trois quarts des créanciers, eû égard aux sommes qui leur sont dûes, & non au nombre d’iceux. L’abandonnement forcé ou judiciaire est celui qui se fait par ordonnance du Juge, malgré l’opposition des créanciers. La cession volontaire se fait à l’amiable ; la cession judiciaire se fait en jugement sur la demande du débiteur dont les affaires sont tombées dans le désordre par cas fortuits. Voyez dans Ferriere les autres différences de ces deux sortes d’abandonnement.

☞ ABANDONNEMENT d’héritage, est le déguerpissement & la rénonciation faite à un héritage ou autre immeuble. Quoique ces mots abandonnement & déguerpissement soient souvent pris comme synonymes dans nos coutumes, ils ont cependant des significations différentes.

L’abandonnement, délaissement ou renonciation, est proprement le quittement que fait le tiers détenteur de l’héritage chargé de rente ou autre charge réelle, sans la charge de laquelle il a été vendu ; à l’effet de n’être point tenu ledit acquéreur ou détenteur desdits héritages, desdites rentes ou charges réelles imposées sur l’héritage, dont il n’avoit point connoissance. Le déguerpissement, au contraire, ne se doit faire par le détenteur, que lorsqu’il veut être déchargé de la rente ou charge réelle à laquelle l’héritage a été donné.

Abandonnement, est aussi un contrat maritime qui se fait lorsqu’un Marchand ou autre particulier, à qui appartiennent des marchandises chargées sur un vaisseau, les abandonne au profit de l’assûreur.

Abandonnement, abdication, renonciation, désistement, démission, synonymes. Voyez aux articles particuliers les nuances qui distinguent ces mots. L’abandonnement, l’abdication, la renonciation se font : le désistement se donne : la démission se fait & se donne. Syn. Fr.