Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/AVÉNEMENT

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 631).
◄  AVENCHE
AVENIR  ►

AVÉNEMENT. s. m. Venue, arrivée. Adventus. ☞ Il ne se dit guère que pour désigner le temps auquel Jésus-Christ a paru sur la terre, & celui où il doit venir juger les hommes. Premier, second avénement du Messie. Les Juifs sont encore dans l’attente de l’avénement du Messie & de son règne temporel. Les Chrétiens attendent de second avénement de Jésus-Christ, quand il viendra juger les vivans & les morts. Les Prophètes avoient prédit deux avénemens de Jésus-Christ ; l’un dans l’humilité, & l’autre dans l’éclat. Nicol.

Avénement, se dit aussi du temps où les Princes parviennent à la couronne, de celui où ils prennent possession de leurs Etat. Regni, Principatûs initia. L’avénement de Tibère à l’Empire fut signalé par le meurtre d’Agrippa. Ablanc. Tous les corps payent un certain droit au Roi pour son joyeux avénement à la Couronne. Plusieurs Communautés font renouveler leurs priviléges par les Rois, au temps de leur joyeux avénement. Les Evêques exigeoient autrefois des présens à leur joyeux avénement. Le Pape accorde ordinairement un Jubilé pour son avénement au Pontificat.