Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/AVENTURE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 632).
◄  AVENTIN
AVENTURER  ►

☞ AVENTURE. Tout ce qui arrive aux personnes, soit que les choses viennent inopinément, soit qu’elles soient la suite d’une intrigue. Casus, fortuna.

Ce mot, dit M. l’Abbé Girarg, marque quelque chose qui tient plus du bonheur que du malheur. Il semble aussi que le hasard a plus de part dans l’idée d’aventure & d’accident, que dans celle d’événement. Il est peu de gens qui aient vécu dans le monde sans avoir eû quelque aventure bizarre. Les bonnes fortunes des jeunes gens sont des aventures. Voyez Événement, Accident.

Accident, se dit aussi de ces accidens surprenans & extraordinaires, qui sont souvent de pures imaginations, ou des entreprises hasardeuses, extraordinaires, merveilleuses, mêlées de magie ou d’enchantements, comme celles des Romans de Chevalerie. Il y a des gens qui sont sujets à trouver des aventures, & certains esprits romanesques qui courent après les aventures. Dom Quichote a voulu imiter les anciens Paladins, qui alloient chercher les aventures. L’Amadis est tout plein d’aventures périlleuses, surprenantes.

Dans ce sens on dit d’un homme qui aime les entreprises extraordinaires, qu’il aime les aventures, qu’il court après les aventures.

On dit d’une femme qui a fait parler d’elle par ses galanteries, que c’est une femme à aventures.

On fait de cent beautés les tristes aventures ;
Et l’empire amoureux est tout plein de parjures.

M. de la Suze.

Une aventure galante ne le touche point, à moins qu’elle ne soit assaisonnée de danger & de crainte. S. Evr. Les Portugais sont si superstitieux, qu’ils couvrent toutes les images de leurs chambres avant que d’achever une aventure amoureuse. Inq. de Goa. Il arrive souvent qu’à la lecture d’un roman, les filles se passionnent pour des intrigues, & des aventures chimériques. Fenel.

On dit, mettre de l’argent à la grosse aventure ; pour dire, le mettre à profit sur le négoce de mer, & sur la quille du vaisseau, au hasard de le perdre, si le vaisseau est pris ou fait naufrage. Le bureau des assurances répond de la grosse aventure. Voy. Assurance. (chambre d’).

☞ On dit, dire la bonne aventure, prédire par la chiromancie, ou de quelque façon que ce soit, ce qui doit arriver à quelqu’un.

☞ Quelquefois par aventure, on entend simplement hasard. C’est une grande aventure, si je n’en viens pas à bout.

A l’Aventure, au hasard, sans réflexion, sans dessein. Temerè, inconsultò, inconsideratè.

Errer à l’aventure, c’est marcher sans dessin, & sans savoir où l’on veut aller. C’est être imprudent, que de mettre tout à l’aventure, de faire tout à l’aventure ; c’est-à-dire, sans réflexion. Chacun a la liberté de dire à l’aventure tout ce qu’il pense. Pasc. Combien a-t-on vu de Ministres étourdis gouverner des Etats à l’aventure ? Balz. La plûpart des gens n’ont point de principes & vivent à l’aventure. La Bruy. Un baiser bien souvent se donne à l’aventure. La Sabl. d’aventure, par aventure ; phrases adverbiales, qui signifient par hasard. Fortè, fortuitò. Si d’aventure, ou par aventure il arrivoit ; c’est--à-dire, si le hasard vouloit que cela arrivât. Ces deux derniers sont du style badin & burlesque. Réfl.

On appelle aussi, mal d’aventure, un mal qui vient au bout des doigts, avec une inflammation & abcès, lorsqu’on s’est piqué. Paronychia. Il est fort différent du panaris, quoiqu’il vienne au même endroit. Voyez Panaris.