Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/CÔTÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CÔTÉ : dans la salle de l’assemblée nationale, c’est telle ou telle partie de cette salle : on a dit le côté de la noblesse, on dit encore le côté du clergé. On lit dans plusieurs journaux (sur-tout ceux qu’on proclame) « tel côté de la salle a crié bravo, & tel côté a hué ; tel côté étoit pour le veto absolu, tel côté pour le suspensif, & tel autre le rejettoit avec indignation[1] ».

Il faut observer que depuis qu’on est au manege, on ne distingue plus que deux côtés, le droit & le gauche ; mais il faut bien observer aussi que le côté droit n’est pas le côté gauche.

  1. À l’époque du veto on distinguoit encore trois côtés, comme à l’époque des pensions on en distinguoit quatre. Note de l’éditeur.