Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/CLUB

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CÔTÉ
CURÉ  ►

CLUB : qu’il est très-important de savoir qu’on prononce Clob, ainsi que quelques journaux nous en ont prévenus, vient de l’Anglois ; le dictionnaire raisonné a manqué une belle occasion lorsqu’il n’en a pas parlé ; mais cet ouvrage est loin d’être complet, & ne renferme que 18 mots qui, à la vérité sont savamment paraphrasés.

Club donc signifie société, coterie, lieu de rendez-vous ; c’est ce que nos Flamands appellent estaminette, excepté qu’au Club on ne joue point, & qu’on ne s’occupe que de politique.

Le nombre des Clubs est infini à Londres, & Paris s’empresse d’imiter Londres.

Dans la capitale des Bretons on connoît le Club de la révolution ; tout le monde a été pénétré de reconnoissance & d’enthousiasme à la lecture de l’adresse que ce Club a fait remettre à l’assemblée nationale. Et les Bretons ont trouvé la réponse des Francs digne d’un peuple libre. Voyez Anglois.

Nous avons ici le Club patriotique ; il est aussi distingué par ses sentimens que par ses membres.

On soupçonne un Club anti-patriotique ; ce dernier a ses agapes, & approche un peu plus de l’estaminette que les autres. Voyez Impartiaux.

Note : il y en a beaucoup qui ne different de la tabagie que par le nom.

Remarque : Club, par une bizarrerie de la langue Angloise, signifie aussi coup de bâton ; si nous l’adoptons jamais dans ce sens, alors il ne pourra plus recevoir l’épithete de patriotique. Cette remarque est d’un membre dy lycée qui n’est d’aucune académie.