Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/INCENDIAIRE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

INCENDIAIRE : mot nouveau, qui est quelquefois le synonyme d’aristocrate, & quelquefois signifie le contraire ; il a fait aussi une grande fortune. Il se construit ordinairement avec les mots propos & écrits. L’application de ce mot dépend des circonstances, des opinions et des lieux. Tel propos qui est incendiaire d’un côté de la Seine, est patriotique à l’autre rive ; il ne faut pas même passer l’eau pour cela. Prud. se brouille avec Tour. & Prud. dit à Tour. : votre écrit est incendiaire ; c’est le vôtre, répond Tour. qui est incendiaire, la Ville l’a dit. On propose dans un district, de faire rendre compte à certaines gens qui n’en ont point envie. Cette motion est incendiaire, s’écrie un des comptables, qui n’aime point les redditions de compte, d’où il résulte que ce mot s’envoie & se renvoie comme le volant qui passe d’une raquette à une autre.

Il est cependant des cas où l’inculpation d’incendiaire devient dangereuse. Nous en avons déja eu quelques exemples : c’est lorsque le cri est universel, que les deux raquettes se touchent, & qu’on frappe du bois.