Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/PROCLAMATEURS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Politicopolis (p. 128-129).
◄  PRÉSIDENT
PROVISOIRE  ►

PROCLAMATEURS : c’est le nom que doivent porter les colporteurs quand les municipalités seront organisées. Le nombre en sera fixé. Ils ne proclameront que les papiers qui leur seront indiqués par le comité de police, & ils auront une médaille où seront gravés les attributs de la liberté.

Proclamer : depuis la révolution, signifie crier, publier quelque chose.

Anecdote qui définit ce mot.

Un colporteur arrêté pour avoir crié l’ami du peuple, est conduit à la ville ; interrogé par le comité de police pourquoi il a proclamé cet écrit ? A répondu ne pas entendre ce qu’on lui demande ; on lui explique que proclamer veut dire crier dans les rues. — Messieurs, replique le colporteur, depuis que la proclamation des vieux chapeaux & de l’almanach de Liege ne va plus, je proclame des amis du peuple.

Il est vrai que dans l’ancien régime proclamer ne signifioit pas ce qu’il signifie au Perron. Mais un colporteur aujourd’hui, qui est un homme public, & dont les discours influent sur les opinion ; un colporteur, dis-je, doit être un homme instruit, & messieurs du Perron ont fort bien fait de le tancer.